CamerounPolitique

Cameroun: l’ex-ministre Atangana Kouna réussit à s’échapper de l’épervier

Depuis son départ du gouvernement le 02 mars 2018, l’ancien ministre de l’Energie et des Eaux est devenu la cible des enquêteurs du tribunal criminel spécial. Soupçonné de détournement des fonds publics, Basile Atangana Kouna était attendu au tribunal criminel spécial (TCS) le 16 mars 2018. Bien avant, l’ex ministre avait été frappé par une interdiction de sortie du territoire camerounais. Son passeport lui avait été retiré à cet effet.

Mais depuis le 19 mars dernier, Atangana Kouna reste introuvable. Alors que certains médias nationaux l’avaient annoncé du côté de Kribi où il avait été arrêté, nos confrères de cameroon-info.net indiquent plutôt que l’ex-ministre aurait réussi à s’échapper. Basile Atangana Kouna se trouverait actuellement au Canada selon notre source. L’ancien ministre s’y est rendu le week-end dernier via le Maroc où il a plusieurs contacts, selon toujours notre source.

Publicité

D’autres sources moins fiables annoncent plutôt que l’ancien ministre est toujours au Cameroun et il serait dans un endroit tenu secret. Pour l’heure, les enquêteurs du tribunal criminel spécial ont mis la main sur l’épouse de l’ex-ministre, question d’exploiter les informations que pourrait leur donner cette dernière afin de localiser l’introuvable ex-ministre.

Il faut dire que ce n’est pas le seul ministre qui est dans le collimateur du tribunal criminel spécial pour détournement des fonds publics. L’ancien ministre des Transports Edgar Alain Mebe Ngo’o est également soupçonné d’avoir détourné les richesses publiques alors qu’il était respectivement aux ministères de la Défense et ensuite celui des Transports.

Mais ce ne sont pas les seuls qui pourraient être inquiétés après qu’ils aient été débarqués du gouvernement. Jean Baptiste Bokam  actuellement en France, pourrait lui aussi être inquiété par l’opération épervier. Mais le fait qu’il se trouve actuellement en France où il suit des soins intensifs pourrait lui permettre d’y s’échapper.  Pour le cas de Belinga Eboutou, rien n’a encore été signalé pour l’instant.

Les citoyens sont perplexes

“Je n’ai pas trop confiance dans cette justice puisqu’il y a très longtemps que ces cadres véreux ont commencé à s’enrichir sur le dos du contribuable au vu et au su de ce gouvernement laxiste et corrompu. Rien n’a été fait pour punir, pourquoi c’est maintenant que les élections sont proches qu’il veut sévir ? ” Confie à Afrikmag Oscar N’gadjou, un étudiant en Droit.

Publicité 2

 

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer