DiversSociété

« L’huile d’onction ne peut pas créer votre avenir », dixit un milliardaire ghanéen- vidéo

L’homme d’affaires milliardaire et législateur ghanéen, Kennedy Agyapong s’est consacré à enseigner aux jeunes sur comment se libérer de l’esclavage mental.

Dans ses dernières apparitions sur sa chaîne de télé Net 2 TV, le député a déclaré que l’huile d’onction, les autocollants, les bracelets et autres ne peuvent créer l’avenir de personne.

Beaucoup de gens croient qu’une fois qu’ils utilisent un objet d’un homme oint de Dieu, cela leur donne la capacité de devenir riche et de réussir à tout ce qu’ils font, mais le PDG de KEN CITY Media dit que ce n’est pas vrai.

 Dans ses mots, il a dit:

 «L’huile d’onction, les autocollants que vous prenez chez votre pasteur ou prophète ne peuvent pas créer votre avenir… Le prophète ne peut pas créer votre avenir».

LIRE AUSSI: « L’argent n’est pas une vanité », le milliardaire ghanéen Kennedy Agyapong répond aux religieux

 Il a continué:

 «Vous devez être créatif et créer votre avenir… L’avenir n’est pas quelque chose dans lequel vous pouvez simplement entrer. Vous le créez, le construisez et en profitez ».

« Donc, la mentalité d’utiliser un raccourci pour gagner de l’argent est une attitude horrible que nous devons changer. Il faut travailler, il faut réfléchir », a-t-il ajouté.

Kennedy Agyapong a en outre conseillé avant de toujours s’efforcer de faire plus – faire un effort supplémentaire.

 « Quelqu’un dira que je suis avide, ce n’est pas que je suis avide… ma tête me fait toujours mal à cause des projets que j’ai dans la tête.  Mon argent ne suffit pas pour accomplir mes projets, mais après avoir construit une maison, et alors quoi, cela signifie-t-il que c’est la fin de la vie? », A-t-il interrogé.

Regardez la vidéo ci-dessous:

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page