Libye : Amnesty international accuse l’UE de complicité dans la vente de migrants

0

Amnesty international a rendu public lundi un rapport accusant l’Union européenne de complicité dans les abus dont sont victimes les migrants en Libye.

« Les gouvernements européens sont complices de la torture et des abus endurés par des dizaines de milliers de réfugiés et de migrants détenus par les autorités libyennes de l’Immigration dans des conditions horribles en Libye », a indiqué Amnesty international dans son rapport.

Publicité

Le groupe de défense des droits de l’homme a déclaré que jusqu’à 20 000 personnes sont actuellement en détention dans les centres et soumises à « la torture, le travail forcé, l’extorsion et les homicides ».

L’Europe soutiendrait un système sophistiqué d’abus et d’exploitation des réfugiés et de migrants de la part des gardes-côtes, des responsables des centres de détention et des trafiquants, avec pour seul souci d’empêcher les migrants de traverser la mer.

La Libye est la principale porte d’entrée pour les migrants qui tentent de rejoindre l’Europe par la mer. Plus de 600 000 personnes ont effectué ce voyage périlleux au cours des quatre dernières années.

« Des dizaines de milliers de personnes sont détenues indéfiniment dans les centres de détentions surpeuplés où elles subissent des sévices systématiques, a déclaré John Dalhuisen, directeur du groupe de défense des droits de l’homme pour l’Europe. « Les gouvernements européens ne pas seulement au courant de ces abus, mais ils en sont complices », a-t-il ajouté.

Cependant, le gouvernement libyen, soutenu par les Etats-Unis, a déclaré le mois dernier qu’elle n’était pas responsable de cette situation.

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

---