À la UneJusticeMonde

Londres/ Elle divorce, réclame 329 milliards et poursuit son mari et son fils en justice

Tatiana Akhmedov a un appétit vorace. En procédure de divorce avec son mari Farkhad Akhmedov, elle veut carrément le ruiner. En s’accaparant la moitié de la fortune de l’oligarque russe. Et pour atteindre ses objectifs, elle est prête à faire condamner son propre fils qu’elle a eu avec son mari.

C’est une affaire de divorce comme les aiment les oligarques russes. Des séparations à coups de millions d’euros. Et ça semble ne jamais s’arrêter. Comme dans tous les divorces impliquant des riches hommes d’affaires russes, ce sont toujours les exigences des femmes qui sont à couper le souffle.

Le divorce entre Farkhad et Tatiana Akhmedov ne déroge pas à la règle. Mieux, il se classe au panthéon du plus gros divorce jamais jugé au Royaume-Uni. En effet, après vingt ans de mariage, Farkhad Akhmedov, riche homme d’affaires âgé de 65 ans, est sommé de céder 41,5 % de sa fortune à son ex-femme Tatiana. Quasiment la moitié de sa fortune.

A 48 ans, Tatiana entend toucher 453 millions de livres (500 millions d’euros) de son mari. Pas question, répond l’intéressé, lequel prétend avoir déjà divorcé en Russie au début des années 2000, sans cependant fournir de preuves. 

Cette décision d’un tribunal de Londres en 2016, Farkhad la conteste mais consent à céder une propriété dans le Surrey et une collection de toiles d’Andy Warhol et de Mark Rothko à son ex-femme. Tatiana n’est naturellement pas satisfaite. Et elle va poser un acte qui dépasse l’entendement.

Elle traine en justice son propre fils, Temour, 27 ans, de nationalité britannique et trader à Londres. La vorace Tatiana accuse son fils d’aider son père à camoufler ses biens et ses actifs. Une action qui a amené Temour a traité sa mère de “rapace” et de “salope”.

Tatiana pourrait mettre la main sur les biens de son fils, une maison londonienne évaluée à 43 millions d’euros et une villa située à Saint-Jean-Cap-Ferrat estimée à plus de 15 millions d’euros. Quant à son mari, il a annoncé à son fils qu’il préfère brûler son argent que de le partager avec Tatiana.

Chacun peut juger Tatiana, mais je pense que je poursuivrai tout mon village, mes ascendants, mes descendants, si je dois au final récupérer 329 milliards de Fcfa. C’est chacun qui voit hein !

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Back to top button