Nigeria

Nigeria: une lycéenne de Chibok refuse sa libération et préfère rester avec Boko Haram. La raison vous surprendra

Une des lycéennes de Chibok a refusé d’être libérée des mains des soldats de Boko Haram.  L’information est rapportée par la BBC, qui cite le porte-parole de la présidence nigériane, Garba Shehu. Ce dernier fait savoir que la lycéenne de Chibok, explique son refus par le fait qu’elle se sent mieux dans sa captivité et en plus, mariée

Dimanche dernier, 82 lycéennes de Chibok qui avaient été enlevées,  ont été libérées en échange des membres de Boko Haram détenus par l’armée nigériane, dans les prisons du pays.

Et c’est lors de cette opération d’échange, en vue de libérer les 82 lycéennes, que l’une d’entre elles a refusé d’être libérée. Selon le porte-parole de la présidence, Garba Shehu, la jeune lycéenne a dit bien se sentir dans sa situation actuelle, parce que mariée.

“Une de ces lycéennes avait dit : ” Non, je suis bien où je suis. Je suis mariée”, a indiqué le porte-parole M Shehu.

Reçues dimanche au palais de la présidence, les filles ont reçu le mot de bienvenue de la part du chef de cabinet du président Buhari, Abba Kyari.

Rappelons qu’en Octobre 2016, 21 des 276 lycéennes enlevées avaient également été échangées contre des prisonniers. Trois ont été retrouvées par l’armée nigériane et 57 s’étaient échappées après leur enlèvement.  Selon les décomptes, 113 jeunes filles sont toujours retenues en captivité par la secte islamiste.

Yao Junior L

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page