À la UneFranceMaliPolitique

Mali/ L’armée accuse les forces françaises d’espionnage et de subversion

L’armée malienne est révulsée par le comportement des derniers soldats français sur son territoire. Alors qu’elle disait avoir libéré la dernière emprise qu’elle tenait dans le nord du Mali, l’armée française s’est livrée à un exercice d’espionnage et de sabotage, à en croire les autorités maliennes. Elles dénoncent une vaine tentative de créer des conflits intercommunautaires.

L’armée malienne a produit un communiqué le mardi 26 avril pour dénoncer l’armée française qu’elle accuse de vouloir créer des troubles au Mali. Les militaires maliens s’insurgent également contre la violation de l’espace aérien malien par des appareils volants français. Derrière, le Mali dénonce une tentative de manipulation de la France qui veut lui faire porter le chapeau d’un charnier inventé de toute pièce et attribué à des Russes.

A propos de l’appareil qui a volé au dessus du camp de Gossi, l’armée malienne estime que « Ledit drone était présent (…) pour espionner nos vaillantes FAMa. Outre l’espionnage, les forces françaises se sont rendues coupables de subversion en publiant (de) fausses images montées de toutes pièces afin d’accuser les FAMa d’être les auteurs de tueries de civils, dans le but de ternir (leur) image ». Depuis quelques jours, la France dit avoir vu des gens présentés comme des Russes en train d’enterrer des cadavres pour ensuite l’accuser.

L’armée malienne qui a depuis ouvert une enquête sur cette affaire accuse plutôt la France de vouloir cacher quelque chose, et in fine susciter des troubles au mali par l’ exacerbation des conflits communautaires. « L’état de putréfaction avancée des corps indique que ce charnier existait bien avant la rétrocession. Par conséquent, la responsabilité de cet acte ne saurait nullement être imputée aux FAMa », dit l’état-major malien.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page