À la UneMaliPolitique

Mali/ Les tensions s’aggravent entre la France et la junte: Macron en colère

Emmanuel Macron n’a pas digéré les propos du premier ministre de la Transition malienne à l’ONU. Dans un langage très dur, il a condamné les dires de Bamako qui accuse la France de l’avoir lâché dans la lutte contre les Djihadistes dans le Sahel.

Publicité

La passe d’armes entre le Mali et la France continue. Elle s’intensifie même et on est plus loin d’une crise diplomatique entre les deux pays. Hier, Emmanuel Macron, président de la France a réagi aux propos du Premier ministre malien, Choguel Maiga. Le chef du gouvernement malien avait accusé la France « d’un lâchage en plein vol », après l’annonce du retrait de la Force Barkane.

Ces mots n’ont pas plu à Paris. Après la ministre de la Défense, Florence Parly, qui se dit heurtée par la présence de la société privée russe Wagner, c’est Macron qui attaque les autorités maliennes. «J’ai été choqué. Ces propos sont inacceptables (…) Alors qu’hier a été rendu l’hommage national à Maxime Blasco (tué au combat au Mali), c’est inadmissible. C’est une honte et ça déshonore ce qui n’est même pas un gouvernement , a crié Macron.

D’ailleurs, le président français qui fustige les autorités maliennes note qu’il s’agit d’un gouvernement issu de «deux coups d’État». C’est en marge du dîner de clôture de la saison Africa 2020 à l’Élysée, que Macron a répondu aux dirigeants du Mali. Pendant ce temps, Bamako vient de recevoir au moins 4 hélicoptères de fabrication russe pour renforcer les capacités aériennes de l’armée.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page