À la UneMaliPolitique

Mali/ Il voulait tuer le président, il meurt après son arrestation

L’individu qui a voulu égorger le président de la transition au Mali est entré dans le ventre de la terre avec tous les secrets de son opération. La présidence malienne a annoncé dans la soirée d’hier le décès de cet assaillant qui a donné quelques informations croustillantes sur l’ampleur du complot qui a failli emporter le Colonel Assimi Goita, le jour de la Tabaski.

Selon un communiqué des services de la présidence du Mali, l’assaillant qui s’est jeté sur le président de la transition dans une mosquée le 20 juillet 2021 à Bamako, est mort en détention. Si les circonstances exactes de son décès ne sont pas encore connues, on annonce du côté du pouvoir malien que l’homme avait commencé à cracher le morceau. Mort dans l’un des hôpitaux de Bamako, l’homme dont la santé s’est subitement dégradée en détention, aurait livré des informations capitales.

Publicité

Munis de ces premiers éléments d’informations, la présidence malienne annonce que sa mort ne saurait freiner ni mettre fin aux investigations en cours.  »Une autopsie a été immédiatement ordonnée pour déterminer les causes de son décès », précise le communiqué fait par les autorités de la transition malienne. Avant sa mort, le suspect a donné quelques tuyaux aux enquêteurs, se réjouit le gouvernement.

A ce sujet, le gouvernement malien indique dans son communique « que son décès ne fait pas obstacle à la poursuite de l’enquête déjà en cours au niveau du Parquet de la commune II (de Bamako), surtout que les premiers indices collectés et les informations recueillies indiquent qu’il ne s’agissait pas d’un élément isolé « . A en croire donc les autorités maliennes, il s’agirait d’un complot ourdi par des personnes tapies dans l’ombre et que l’enquête va tenter de dénicher.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page