AfriqueSanté

Kenya: bonne nouvelle pour les médecins après trois mois de grève

Les médecins kényans viennent d’annoncer la fin de la grève entamée depuis plus de trois mois de grève. Un accord a été conclu ce mardi entre les syndicats du corps médical et les autorités du pays.

Les populations kényanes pourront retrouver le sourire avec l’accord signé entre les médecins-grévistes et le gouvernement. Cela faisait exactement 100 jours que le secteur de la santé était perturbé par une grève des médecins.

“En tant que syndicat des médecins, nous avons conclu un accord de retour au travail avec le gouvernement, qui met fin à la grève des médecins qui a durement affecté le pays pendant 100 jours”, a fait savoir Ouma Oluga, secrétaire général du Syndicat des praticiens, pharmaciens et dentistes (KMPDU).

Publicité

Les grévistes exigeaient que soit appliqué l’accord signé avec le gouvernement en 2013. Cet accord prévoyait que le salaire des médecins serait revu à la hausse. Mieux, il devrait être triplé.

Face au durcissement de la grève, les autorités du Kenya avaient menacé de radier les médecins qui ne seraient pas à leur poste. Le gouvernement avait prévu faire appel à des médecins cubains et des stagiaires kényans pour assurer le fonctionnement des établissements financiers.

Kenya: bonne nouvelle pour les médecins après trois mois de grève

Des leaders syndicaux avaient été mis aux arrêts. Par la suite, ils ont écopé d’une peine de prison d’un mois pour leur rôle dans le mouvement de grève. C’était à la mi-janvier.

Ces leaders ont été écroués après avoir été condamnés à un mois de prison pour leur rôle dans une grève qui paralyse les hôpitaux publics du pays depuis dix semaines.

Publicité 2


“Nous ne céderons pas devant les menaces et les intimidations. Est-ce que ces docteurs pensent que nous sommes si stupides? Nous vous avons offert de meilleurs salaires que ceux des hôpitaux privés”, s’était offusqué Uhuru Kenyatta, le président de la République.

Notons que cette longue grève des médecins  jamais observée dans le pays a forcément eu des répercussions négatives sur les populations notamment les plus démunies qui n’avaient pas de moyens pour se diriger vers les cliniques privées.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer