Divers

Une mère étrangle son nouveau-né

Le triste évènement s’est passé dans la commune rurale de Sidi Bettach relevant de la province de Benslimane au Maroc, mercredi dernier. Il s’agit d’une mère célibataire qui a étranglé son nouveau-né quelques heures après sa naissance.

D’après le quotidien Assabah, la femme aurait « étranglé son bébé avec une corde avant de s’apercevoir qu’elle faisait une hémorragie utérine dont la gravité allait la conduire en milieu hospitalier où son infanticide a éclaté au grand jour ».

Originaire de douar Chrarda dans la commune rurale de Sidi Bettach, la maman célibataire est âgée de 23 ans. Elle a été évacuée dans les premières heures du jour de mercredi vers le CHU Ibn Sina de Rabat des suites d’une hémorragie post-partum. Admise à la maternité, elle y a reçu les premiers soins avant de s’endormir sous l’effet des sédatifs qu’on lui avait administrés.

Quand l’administration de la maternité a demandé à sa mère les papiers d’identité de la patience, ceux de son mari, ainsi que l’acte de mariage, elle a dû leur révéler que sa fille était une mère célibataire et qu’elle avait donné naissance à un enfant mort-né. Face à ces nouveaux éléments, l’administration de la maternité a informé la police judiciaire dont les éléments se sont déplacés à l’hôpital et ont attendu que la suspecte soit réveillée pour l’interroger, rapporte le journal.


Après son réveil, elle a pu répondre aux  enquêteurs. Elle a finalement avoué avoir accouché, chez elle, avec l’aide de sa mère, d’un petit garçon. Elle a aussi reconnu l’avoir étranglé avec un bout de tissu sous prétexte qu’elle n’était pas mariée
Qui est le père de l’enfant étranglé ? La maman célibataire a révélé avoir entretenu, pendant 4 ans, une relation avec un trafiquant de drogue installé à Sidi Yahya, précisant qu’elle l’avait appelé au secours, après son hémorragie, pour la transporter à l’hôpital.

Elle a été arrêtée pour infanticide ainsi que son amant, qui faisait d’ailleurs l’objet d’un mandat d’arrêt pour détention et trafic de drogue. Ce dernier a confirmé les déclarations de l’accusée mais a complètement nié avoir exercé des pressions sur elle pour qu’elle se débarrasse de son nouveau-né

Yao Junior L.

Ahmad Diallo

Je suis Ahmad Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Email : aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!