À la Une Football People

Le nouveau message de Joana Sanz à Dani Alves : « Une erreur qui s’est avérée payante »

BRITAIN-ROYALS-ENVIRONMENT-CLIMATE-AWARD

Le mannequin publie un message émouvant sur ses réseaux sociaux à l’occasion des 40 ans du Brésilien

Joana Sanz a félicité Dani Alves pour son 40e anniversaire à travers les réseaux sociaux. La femme du footballeur a entamé une procédure de divorce, mais il ne semble pas que leur lien soit complètement rompu. Le mannequin de Tenerife a clairement indiqué dans sa publication sur Instagram qu’elle aimait en quelque sorte le Brésilien.

Accompagnée d’une photographie du joueur souriant, la femme d’affaires a écrit : « Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de l’une des personnes les plus importantes de ma vie. J’ai beaucoup réfléchi à la réalisation de cette publication, car l’humanité ne comprend pas l’empathie et l’amour ». Au-delà d’une relation , mais j’y vais », a commencé sa publication sur les réseaux sociaux.

Joana Sanz a affirmé qu’elle aimerait que la situation que vit actuellement le joueur, en prison alors qu’il fait l’objet d’une enquête pour un viol présumé, soit différente : « J’adorerais fêter mes 40 ans avec une de mes idées folles… Un déguisement absurde ou une partie de foot bulle… Pour donner des exemples de ces dernières années ».

L' »erreur » de Dani Alves

 


Le mannequin a regretté les circonstances dans lesquelles vit son mari et s’est dit confiant que la justice fera son travail. « Cela n’a pas été possible en raison d’une erreur qui s’est avérée payante, mais je suis convaincue que tout sera bientôt vrai. Je suis toujours là et je continuerai toujours, d’une autre manière, mais présente. Amour inconditionnel », a écrit Joana Sanz  sur Instagram .

La version du footballeur brésilien, qui a évolué au fil de l’affaire, soutient qu’il a d’abord prétendu ignorer la victime présumée puisqu’il a tenté de cacher son infidélité envers le mannequin. Dani Alves souligne que, en tout cas, les relations avec la fille de la discothèque de Barcelone ont été consenties et nie tout type d’abus sexuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *