Cameroun

Le ministre du Travail soutient qu’un Camerounais peut vivre avec 36 000 Francs FCA

Le 30 avril 2019, en prélude à la fête internationale du travail, le ministre du Travail et de la Sécurité sociale, Grégoire Owona, était l’invité du journal de 20h30 à la télévision nationale Camerounaise, CRTV. Au cours de l’échange avec Adèle Mballa, le ministre Owona a indiqué qu’il est possible de vivre avec le Smic Camerounais qui s’élève à environ 36.000 francs CFA le mois.

Cette affirmation du ministre a suscité beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux et le journaliste Sismondi Barlev Bidjocka n’a pas été indifférent au point de produire une tribune libre pour demander d’expliquer comment cela est possible.

Publicité

« En l’écoutant LE DIRE hier (mardi, Ndlr) à la CRTV, quelque chose m’est resté en travers de la gorge, non pas que ce ne soit pas possible, mais que celui qui le dit n’en sait en réalité rien de la grande souffrance qui habite celui qui vie avec 36 mille FCFA le mois. Ça aurait été dit par quelqu’un qui nous ressemble, qu’on n’y trouvera rien à redire. Mais d’un ministre de ce niveau, on est en droit de se demander « Mais bon Dieu qu’est-ce qu’il en sait », s’est exclamé le journaliste. .

Même si le ministre Grégoire Owona  est né et n’a pas grandi au milieu de parents modestes, il n’a pas connu des difficultés liées à la souffrance, au stress, au paiement du loyer, à la nutrition, la scolarité d’un enfant. Après avoir passé plusieurs décennies dans le gouvernement, Owona Gregoire a des avantages prévus par les lois en vigueur mais il semble totalement ignorer les réalités de la vie de la grande majorité des camerounais.

Crédit photo: Agence Cameroun presse

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer