Côte d'IvoireSociété

Côte d’Ivoire: Un mort, un blessé grave dans une attaque contre une famille

L’insécurité en Côte d’ivoire demeure une grosse préoccupation pour les autorités. Depuis la crise post-électorale qui a ébranlé la paix sociale dans ce pays de l’Afrique de l’Ouest, la sécurité est vraiment éprouvée. Il n’y a pas de jours où l’on ne signale pas des agressions ou des braquages.

En effet, jeudi dernier, dans le village d’Anyama, une commune proche de la capitale Abidjan, aux environs de 4 heures du matin, les membres d’une famille ont été attaqués par des individus armés. Ces derniers n’ont pas hésité à faire usage de leurs armes pour terroriser les habitants de la maison.

Publicité

Pour tromper la vigilance de leurs victimes,  les braqueurs ont frappé à la porte comme des visiteurs ordinaires. Sur leur passage, ils ont emporté des biens matériels. Dans cette attaque, l’on déplore la mort d’une personne tandis qu’une autre est gravement blessée.

Les braqueurs au nombre de trois personnes, étaient armés chacun de kalachnikovs, selon les témoins. Une fois qu’ils ont pénétré l’habitation, les bandits s’en sont pris au chef de famille sur qui, ils  ont ouvert le feu. Ils ont dans la foulée, passé à tabac la mère et ses enfants, avant de commencer à fouiller tout le domicile.

Ils sont repartis avec une forte somme d’argent, des téléphones portables, des pagnes de valeur et des bijoux.

En quittant les lieux,  les malfaiteurs ont tiré  sur un autre homme dans la rue. Malheureusement, celui-ci   a succombé à ses blessures plus tard au Chu de Cocody. Pour ce qui est du chef de famille, il y a eu plus de peur que de mal. Il s’en est sorti, une fois transportée d’urgence à l’hôpital. La gendarmerie a été saisie et une enquête est ouverte pour retrouver les malfaiteurs.

Yao Junior L.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer