À la UneFootballMonde

Mort de Diego Maradona : Son infirmier de nuit ne devait pas le réveiller

L’infirmier de nuit de Diego Maradona, Ricardo Almiron, 37 ans, qui a comparu lundi 14 juin devant le Parquet argentin, a contesté avoir abandonné l’ancien footballeur à une lente agonie, après avoir passé plus de sept heures dans le bureau du procureur de San Isidro (banlieue de Buenos Aires).

Publicité

Il est soupçonné d’avoir menti en affirmant que l’ex international dormait et respirait normalement quelques heures avant sa mort, alors que l’autopsie a révélé qu’il était à l’agonie.

Selon son avocat, Me Franco Chiarelli, Ricardo Almiron avait reçu l’ordre de ne pas réveiller le patient, mais a néanmoins eu la sagesse d’effectuer sa tâche. « Mon client a toujours traité Maradona comme un patient présentant une complexité psychiatrique, un problème lié à l’abstinence », a indiqué l’avocat à sa sortie de ce long interrogatoire.

Six autres membres de l’équipe médicale de Maradona, dont son médecin personnel et son psychiatre seront entendus à leur tour par le parquet argentin. Ils sont soupçonnés d’homicide involontaire avec circonstance aggravantes, une procédure ouverte par le parquet de San Isidro. Pour la justice argentine, la mort de l’icône du football du pays est le resultat d’une faute professionnelle et d’une totale négligence de l’équipe médicale.

Décédé le 25 novembre 2020, Diego Maradona souffrait de problèmes aux reins, au foie et au cœur. Il est mort d’une crise cardiaque seul dans sa résidence de Tigre, au nord de Buenos Aires, quelques semaines seulement après avoir subi une opération du cerveau pour un caillot de sang. Il avait 60 ans.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page