Inspiration

Mozambique : Admira António, première femme pilote du pays parle de ses défis

Admira António, 30 ans, est la première femme à piloter un avion au Mozambique.

Le Mozambique a l’un des taux d’inégalité de sexes les plus élevés au monde et la jeune femme fait ce qui était autrefois le travail d’un homme, un rêve qu’elle n’était jamais prête à abandonner.

Publicité

Admira António pense qu’elle a réussi à s’imposer dans un monde d’hommes en devenant la première femme commandant de bord d’un avion de ligne au Mozambique. Mais elle doit faire face à certains défis.

« L’attention se porte toujours sur vous en tant que femme. Ils veulent voir si tu sais vraiment ce que tu fais, pourquoi tu es là, si quelqu’un t’a facilité la tâche, mais j’ai dû prouver mes compétences et mon professionnalisme », a-t-elle déclaré.

Dans le ciel, il y a deux réalités : près de 80 % des assistants de bord sont des femmes, mais seulement 5 % des pilotes sont des femmes et la proportion de femmes occupant des postes techniques ou de direction dans l’aviation est encore plus faible.

Admira António a rejoint en 2012, le groupe Cadet de MEX – Mozambique Expresso, où elle a décroché sa licence de pilote privé. Elle a poursuivi une formation complémentaire à « 43 Air school » en Afrique du Sud où elle a obtenu sa licence de pilote professionnel.

En janvier 2013, Admira António s’envole pour la France où elle effectue un « Type Rating » sur Embraer E145.

Après plus de 3500 heures de vol, en tant que copilote, elle a eu l’avis favorable de ses instructeurs pour passer commandant de bord.

Crédit photo : howafrica

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page