AfriquePolitique

Mozambique: Le leader de l’opposition Afonso Dhlakama, est décédé

L’ancien dirigeant de la guérilla mozambicaine, Afonso Dhlakama, qui devait se présenter à la présidence l’année prochaine, est décédé jeudi 3 mai, à l’âge de 65 ans.

Dhlakama, qui dirigeait l’ancien mouvement rebelle de la Résistance nationale mozambicaine (Renamo), principal parti d’opposition a été retrouvé mort dans la ville centrale de Gorongosa, des suites d’une crise cardiaque, alors que le processus de paix dans lequel il s’était engagé avec le gouvernement semblait proche d’aboutir.

Publicité

Le président Filipe Nyusi, leader du mouvement au pouvoir pour la libération du Mozambique (Frelimo) qui a combattu une longue et amère guerre civile contre la Renamo, a déclaré que la mort de Dhlakama marquait « un mauvais moment » pour le Mozambique. « Pour moi, c’est encore pire parce que j’étais dans une bonne position pour résoudre les problèmes de ce pays », a-t-il dit.

Les membres du parti de Dhlakama se sont affrontés avec les forces gouvernementales depuis qu’il a perdu une élection contestée il y a quatre ans. Mais il devait se représenter contre Nyusi en 2019. Les forces de Dhlakama et le Frelimo ont mené une longue guerre dans laquelle près d’un million de personnes seraient mortes.

Le décès du chef historique de l’opposition risque de plonger le Mozambique dans l’incertitude politique à un peu plus d’un an des élections générales prévues le 15 octobre 2019, auxquelles Afonso Dhlakama devait se présenter.«

Publicité 2

En 1979, Afonso Dhlakama prend la tête de la Renamo après l’assassinat de son chef André Matsangaissa. Pendant la guerre civile dans les années 1990, qui fait un million de morts, le mouvement qu’il dirige d’une main de fer se rend coupable de terribles atrocités. La Renamo signe finalement les accords de paix d’octobre 1992 à Rome, et l’ex-rébellion se transforme progressivement en parti politique traditionnel, avec Afonso Dhlakama toujours à sa tête.

Dhlakama a perdu toutes les grandes élections qu’il a contestées contre le Frelimo, bien qu’il ait dominé le décompte des voix dans plusieurs provinces du centre et deux du nord en 2014.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page