AfriqueSociété

Mozambique: Des populations évacuées…Explications

Les populations vivant dans la province de Gaza, près des rives du Limpopo, sont en train d’être évacuées par les autorités mozambicaines.

Ces communautés ont été déplacées à cause d’une inondation qui pourrait causer d’énormes dégâts. L’information a été relayée par l’Agence presse africaine (APA).

Rappelons que suite à une inondation survenue au Limpopo six mois auparavant, de nombreuses personnes sont restées sans-abris. Elles ont perdu leurs maisons suite au passage des eaux.

Selon APA, dans la localité de Combumune, les eaux sont montées et ont même atteint plus de trois mètres. Cette situation a alerté les autorités qui ont pris la décision de faire évacuer la zone.

Stella Pinto, la gouverneure de la province de Combumune, a lancé un  appel aux habitants du Limpopo. Elle les a invités à se déplacer pour éviter de subir une inondation.

En effet, une montée des eaux n’était pas loin. Manuel Machaeie, chef de la délégation de l’Agence nationale de gestion des secours, a révélé que la rivière de Combumune est montée jusqu’à 8,15 mètres.

Cela représentait un danger car le niveau d’alerte est fixé à 4,5 mètres. A en croire certains experts, les inondations cette année pourront causer plus de dégâts que celles de 2000 et 2001 qui avaient occasionné le déplacement de 500 000 personnes et 800 victimes.

Des régions du Zimbabwe avaient connu de violents orages et pluies intenses qui avaient provoqué des inondations. Sept personnes avaient perdu la vie.

D’importants dégâts matériels avaient été signalés par les autorités du Zimbabwe. Les provinces de Harare, de Mashonaland, de Midlands et de Masvingo avaient été les plus affectés par ce drame.

Ce sont au total 2000 foyers qui ont été sinistrés. En 2014, le pays avait été frappé par des inondations. Cela avait amené le gouvernement zimbabwéen à lancer un appel à la communauté internationale.

“Le gouvernement du Zimbabwe demande 20 millions de dollars à la communauté internationale afin de répondre aux besoins humanitaires urgents des populations affectées”, avait  déclaré le ministre des Collectivités locales Ignatius Chombo à des diplomates occidentaux et à des représentants d’organisations humanitaires.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page