Afrique

Zimbabwe: Mugabe déclare que seul son parti peut lui demander de se retirer

Malgré son âge, le président du Zimbabwe n’est pas prêt à quitter le pouvoir. Tout porte à croire qu’il est président à vie. C’est ce que l’on peut retenir de l’une de ses sorties médiatiques à quelques heures de la célébration en grande pompe de son 93ème anniversaire.

Sur les antennes de la radio publique, Mugabe n’a pas mâché ses mots. Il a déclaré dans un entretien  qui sera diffusé mardi à l’occasion de son anniversaire, que seul son parti pouvait lui demander de se retirer. Cette déclaration du chef d’Etat zimbabwéen  intervient  après celle de son épouse Grâce Mugabé qui, face aux militantes et militants de ZANU-PF, a laissé entendre que, même «si Robert Mugabe meurt, nous présenterons son cadavre comme candidat sur les bulletins de vote”.

Publicité

“Un jour, quand Dieu décidera que Mugabé doit mourir, nous présenterons son cadavre comme candidat sur les bulletins de vote.  Vous verrez les gens voter pour le cadavre de Mugabe ! Je suis sérieuse ! Juste pour montrer à quel point ils aiment leur président”, avait déclaré l’épouse du Président

Selon des observateurs de la vie politique du Zimbabwe, cette sortie n’est que la confirmation de sa désignation comme candidat à la présidentielle de 2018.

Malgré son âge avancé, l’actuel Président zimbabwéen a été investi par son parti,  la ZANU-PF, comme celui qui défendra ses couleurs à l’élection présidentielle à venir.

Sa désignation a été effective au terme d’un congrès du parti  qui lui a donné son onction. Au terme du congrès qui le désigne comme candidat, le président et futur candidat, qui était vêtu d’une veste noire, verte et jaune à son effigie, a déclaré : “Nous sommes venus avec nos propres problèmes, que nous avons écoutés et entendus. Nous sommes également venus en sachant bien que nous avions des différences. Mais nous avons convenu que nos différends devraient cesser, ainsi que ces luttes inutiles”.

Robert Mugabe a dû faire face à des manifestations inédites dans le pays au cours de l’année 2016.

Pub


Le Zimbabwe, pays indépendant depuis  1980, est dirigé par  Robert Mugabe qui avait été Premier ministre pendant sept ans. L’homme dirige ce pays depuis  1987. Rappelons qu’en 2011, WikiLeaks avait révélé que Robert Mugabe souffrait du cancer de la prostate. Le Zimbabwe traverse une profonde crise économique qui suscite la grogne de la population.

Yao Junior L

Tags

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer