Afrique

Mugabe promet de reprendre encore des terres aux blancs et les redistribuer aux anciens combattants

Le président Robert Mugabe a promis de prendre plus de terres de fermiers blancs restants pour les redistribuer aux combattants de la guerre de libération des années 1980 qui sont dans tous leurs états et qui se sentent trahis par le manque de transparence dans les programmes d’autonomisation initiés par le gouvernement.

S’adressant récemment à des milliers d’anciens combattants  à Harare, M. Mugabe a déclaré que son bureau traitait personnellement toutes les demandes de terre, suites à des allégations selon lesquelles, le programme de redistribution des terres du gouvernement avait été abusé par des fonctionnaires.

Publicité

“Je sais qu’il y a encore environ 40 fermes blanches que nous pouvons prendre”, a déclaré Robert Mugabe sous les applaudissements des anciens combattants qui se plaignaient que très peu d’entre eux ont bénéficié du programme de réforme agraire qui a été lancé en 2000.

“Toutes les demandes de terres vont maintenant passer par mon bureau pour approbation”, a poursuivi Mugabe.

Le gouvernement a retiré des parcelles à plus de 4.500 fermiers commerciaux blancs, dans le cadre d’un programme controversé de réforme agraire initié en 2000, et qui est la source des défis de sécurité alimentaire auxquels ce pays d’Afrique australe fait face depuis des années.

Les statistiques officielles montrent que plus de 300.000 personnes ont bénéficié de terres expropriées mais il y a des allégations selon lesquelles, la plupart des terres ont été attribuées à des gens qui possèdent déjà plusieurs fermes, notamment de hauts responsables du régime.

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page