DiversSociété

Nigeria: il tue son amante, et vend les parties de son corps à des pasteurs et imams

Un homme qui aurait tué son amante Abosede Iyada et vendu les parties de son corps à des féticheurs, des religieux musulmans et des pasteurs pour un rituel au taux de 1000 nairas par partie a été arrêté par des agents de l’inspecteur général de l’équipe spéciale de réponse du renseignement de la police, au Nigeria.

Treize suspects liés au massacre et à la vente des parties du corps de la victime ont été arrêtés dans différents lieux de l’État, car il a été appris qu’un grand nombre d’entre eux étaient toujours en fuite.

Les suspects arrêtés ont l’âge qui varie entre 25 et 56 ans.

Publicité

Le principal suspect qui est un guérisseur traditionnel de la région d’Ifo a été identifié comme étant Segun Olaniyi alias «Agba Isegun», et il a été arrêté après que les parents de la jeune fille disparue aient déposé une plainte à la police.

Après avoir été arrêtée, Olaniyi a admis que la jeune fille lui avait rendu visite le 15 novembre, mais ses amis qui avaient désespérément besoin d’argent l’ont enlevée et emmenée dans une zone isolée où ils l’ont massacrée et vendu ses parties du corps à des acheteurs intéressés dans les Etats d’Ogun et de Lagos.

Racontant comment l’incident s’est produit, une source a indiqué:

Olaniyi, le guérisseur était perçu comme riche. Il donnait tous les jours à la défunte 2000 Nairas. Elle a commencé à lui rendre visite et tous les deux ont commencé à coucher ensemble. Elle disait à son mari qu’elle allait travailler, et se rendait chez le suspect. »

«La défunte avait auparavant dit au suspect de l’aider à devenir riche. Donc, ce jour fatidique où elle est venue, Olaniyi lui a dit d’aller au ruisseau avec ses deux amis pour se déshabiller et se laver les cheveux. Elle est allée avec eux; ils l’ont retenue à l’intérieur du ruisseau et l’ont poignardée à mort. Ils l’ont ensuite ramenée et désossée avant de vendre sa chair pour 1000 nairas.

« L’un des guérisseurs arrêtés nous a dit qu’Olaniyi utilise un charme placé sur sa langue pour parler à la victime, ce qui lui a fait obéir et faire tout ce qu’il lui avait demandé de faire. »

Nigeria: il tue son amante, et vend les parties de son corps à des pasteurs et imams


Les agents de l’IRT ont récupéré des substances brûlées qui seraient des restes de la défunte. Certaines des substances étaient sous forme pulvérulente et liquide.

Avouant le crime, Olaniyi a déclaré :

« Elle m’a appelé au téléphone pour me dire qu’elle venait me voir. Je lui ai demandé la raison de sa visite et elle a dit qu’elle voulait une aide financière pour stimuler son entreprise. »

« J’ai appelé Akanbi qui est mon coup de main et je lui ai dit de venir parce que quelqu’un nous rendrait visite. Déjà, nous avions un travail à portée de main, donc Akanbi a suggéré que nous l’utilisions pour le travail. »

«Nous l’avons tuée à côté de ma maison. J’ai pris la tête, les deux mains et une partie de la chair. J’ai vendu la tête à 40, 000 N. J’ai vendu une des mains à un guérisseur orthodoxe nommé Murideen pour 15,000 N et l’autre main à Tonight pour 15,000 N. J’ai vendu la chair à un imam nommé Sunday Akinyemi (10 000 N), Rasaq (5 000 N) et Mustafa (5 000 N). »

Publicité 2


« C’est Ajibola qui m’a présenté Mustapha Iliya. J’ai utilisé une partie de la chair pour faire des médicaments en poudre qui, pris avec des boissons chaudes, attireraient les clients. »

« Parfois, nous tuons les maris de certains de nos clientes pour les transformer en veuves afin qu’elles se joignent à nous pour amener les victimes à être abattues.»

L’un des suspects qui est un pasteur a déclaré:

« Je suis pasteur. J’exécute des miracles avec de la chair humaine. J’ai acheté une partie de la chair d’une valeur de 5 000 N. Nous la donnons également cru à certains clients à mâcher et à se laver avec une boisson chaude. »

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer