AfriqueNigeria

Nigeria : quatorze Indiens enlevés par des hommes armés

Quatorze (14 ) ressortissants indiens ont été enlevés par des hommes armés à Ajaokuta LGA de l’État de Kogi au Nigeria.

Deux Indiens, deux policiers et deux chauffeurs ont été tués lors de l’attaque menée vendredi 5 août, vers 21 heures.

Le porte-parole de la police de Kogi, William Ovye-Aya, a déclaré que les expatriés étaient escortés par les policiers jusqu’à une entreprise de céramique dans la soirée lorsque les hommes armés les ont attaqués.  

Ovye-Aya a déclaré que le commandant de la zone et un détachement militaire dans la région ont dû être renforcés sur les lieux de l’incident avant que les assaillants ne s’enfuient.

Le commissaire de police de Kogi, CP Edward Egbuka, qui s’est rendu sur les lieux pour une évaluation sur place, a ordonné le déploiement de moyens opérationnels supplémentaires composés d’agents de la force mobile de police, de l’unité de lutte contre le terrorisme, de l’unité d’intervention rapide et du bureau de renseignement de l’État en synergie avec d’autres agences de sécurité pour rétablir la normalité dans la région.

LIRE AUSSI: Nigeria : les terroristes attaquent la garde présidentielle après avoir menacé d’enlever le président (afrikmag.com)

La déclaration se lit comme suit: « Le CP assure au public que le Commandement s’engage à travailler en synergie avec les autres agences de sécurité ainsi qu’avec les acteurs patriotiques pour faire de l’État un lieu sûr et sécurisé pour tous et chacun. Il a en outre demandé au sous-commissaire de police chargé du Département des enquêtes criminelles de l’État (SCID) d’ouvrir des enquêtes sur ce malheureux incident afin de démêler la cause lointaine et immédiate de l’attaque en vue de traduire les auteurs en justice.”

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page