À la UneAfriqueSociété
A la Une

Le Nigeria revient à son premier hymne national, près de 50 ans après

Le Nigeria est revenu à un hymne national qu’il avait abandonné il y a près de 50 ans après que les législateurs ont remplacé l’hymne actuel, suscitant de nombreuses critiques sur le manque de consultation publique sur ce changement.

5

Le président du pays, Bola Tinubu, a confirmé la loi mercredi, un jour après qu’elle ait été approuvée par les deux chambres de l’Assemblée nationale du Nigeria, dominée par le parti au pouvoir. Les législateurs fédéraux ont présenté et adopté le projet de loi en moins d’une semaine – un processus inhabituellement rapide pour des projets de loi importants dont l’examen prend généralement des semaines ou des mois.

L’économie du Nigeria a plongé au cours de la première année du mandat de Tinubu , avec une inflation atteignant un sommet de 33,2 % en 28 ans, et le changement d’hymne a été rejeté par certains comme une diversion cynique d’une crise économique qui s’intensifie.

 

L’hymne réintroduit a été joué publiquement pour la première fois lors d’une session législative à laquelle participait Tinubu. Intitulé Nigeria, We Hail Thee, il a été introduit en 1960 lorsque le Nigeria a obtenu son indépendance de la Grande-Bretagne. Il a été écrit par Lillian Jean Williams, une expatriée britannique.

Il a été remplacé en 1978 par Lève-toi, ô compatriotes sous le gouvernement militaire d’Olusegun Obasanjo. Cet hymne a été composé à un moment où le pays se remettait d’une guerre civile meurtrière et appelle les Nigérians à « servir notre patrie avec amour et force » et à ne pas laisser « le travail de nos héros passer en vain ».

Ce changement a été accueilli avec incrédulité par certains Nigérians compte tenu de la crise économique et de la détérioration de la sécurité.

Ahmad Diallo

Je suis Ahmad Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Email : aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page