Uncategorized

Le prix Nobel de la paix attribué au président colombien Santos

C’est ce vendredi 07 octobre, que le prix Nobel de la paix a été attribué au président colombien Juan Manuel Santos, pour avoir conclu un accord avec la guérilla marxiste des Farc mettant fin à un conflit de plus de 50 ans.

«Nous espérons que cela encouragera toutes les bonnes initiatives et tous les acteurs qui pourraient jouer un rôle décisif dans le processus de paix et apporter enfin la paix à la Colombie après des décennies de guerre», a déclaré la présidente du comité Nobel norvégien, Kaci Kullmann Five.

Publicité

Selon  »Le Monde », l’heureux récipiendaire du centre droit au pouvoir depuis 2010, a tout misé sur la paix avec la guérilla. Même si la paix en Colombie a du plomb dans l’aile avec la victoire du non au référendum de dimanche 2 octobre, et que M. Santos apparaît fragilisé face à son principal adversaire et prédécesseur de droite Alvaro Uribe, la fondation Nobel a voulu couronner les efforts d’un homme qui a risqué tout son capital politique pour mettre fin à un demi-siècle de guerre fratricide, un rêve qu’il s’est engagé à ne jamais abandonner.

Le prix Nobel de la paix attribué au président colombien Santos

« Je continuerai à rechercher la paix jusqu’à la dernière minute de mon mandat parce que c’est le chemin à suivre pour laisser un pays meilleur à nos enfants », a déclaré Juan Manuel Santos dimanche 2 octobre à la suite du rejet par référendum de l’accord de paix. Son peuple a majoritairement jugé que cet accord était trop favorable pour les Farc.

Publicité 2

Juan Manuel Santos, 65 ans, issu d’une famille de la haute société de Bogota, a débuté en politique en 1991. D’abord journaliste, il avait remporté le prix du roi d’Espagne pour ses chroniques sur la révolution sandiniste au Nicaragua.

Anciens faucons devenus colombes, M. Santos et le commandant en chef des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), Rodrigo Londoño, alias Timoleon Jiménez ou encore Timochenko, ont signé le 26 septembre un accord historique pour en finir avec un conflit vieux de plus d’un demi-siècle.

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page