Afrique
A la Une

« Nous avons commis un génocide en Namibie », dixit le ministre allemand du Développement

Le ministre allemand du Développement, Gerd Mueller, a déclaré que son pays avait commis un génocide en Namibie, faisant référence au massacre des tribus Herero et Nama il y a plus d’un siècle.

Gerd Mueller est l’un des plus hauts cadres du gouvernement à utiliser ce terme alors que les demandes d’indemnisation font l’objet de discussions.

Publicité

Les soldats allemands ont massacré environ 65 000 Herero et 10 000 Nama au cours d’une campagne de 1904-1908 après une révolte contre les saisies de terres par les colons.

Alors que l’Allemagne a précédemment reconnu sa « responsabilité morale » pour les massacres, elle a évité de présenter des excuses officielles pour éviter les demandes d’indemnisation.

Lors d’un voyage dans ce pays d’Afrique australe, le ministre du Développement Gerd Mueller a rappelé la responsabilité historique de l’Allemagne en Namibie.

« Il est de notre devoir de ne pas oublier, mais de travailler sur l’histoire coloniale allemande et de renforcer le processus de réconciliation ».

« Il est clair que les crimes et abominations de 1904 à 1908 ont été ce que nous qualifions aujourd’hui de génocide », a déclaré M. Mueller après avoir rencontré des membres de tribus vendredi dernier, selon un porte-parole du ministère.

Le porte-parole a déclaré que d’autres hauts responsables politiques, y compris le premier ministre du Schleswig Holstein, dans le nord de l’Allemagne, avaient déjà utilisé le mot génocide.

Une porte-parole du ministère des Affaires étrangères a déclaré que le gouvernement allemand était en pourparlers avec la Namibie qui exige une indemnisation.

« Nous sommes en pourparlers, nous nous sommes mis d’accord sur la confidentialité et nous espérons faire des progrès ».

Les tribus qui réclament des dommages-intérêts font pression malgré le rejet par un tribunal américain.

Publicité 2

Au cours de sa campagne de 1904-1908 en Namibie à l’époque Afrique du Sud-Ouest allemande), le Reich allemand a envoyé des renforts pour réprimer un soulèvement des populations tribales à propos de leur expulsion des terres et de leur recrutement dans le travail forcé. Les Hereros avaient tué 123 commerçants, colons et soldats allemands.

Des milliers d’Hereros ont été chassés dans le désert et sont morts de soif et de faim, et les autres ont été envoyés dans des camps de concentration.

L’année dernière, l’Allemagne a remis à la Namibie des crânes et d’autres restes de membres de tribus massacrés utilisés à l’époque coloniale pour des expériences visant à faire valoir les revendications de supériorité raciale européenne.

Crédit photo : namibiansun

https://www.africanews.com/2019/09/03/we-committed-genocide-in-namibia-german-minister/

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page