DiversSociété

Ouganda: deux hommes se tuent en se battant pour une femme

Deux hommes ont perdu la vie en se battant pour une femme à Kayunga, sous-comté de Kyampisi dans le district de Mukono, en Ouganda.

Les défunts sont Hassan Kiwango agé de 45, un marchand de bois et Hakim Katende 48 ans, un chauffeur, tous deux résidents de Kiyunga qui vivaient à environ 100 mètres l’un de l’autre.

Publicité

Selon les rapports, Katende accusait depuis un an Kiwango d’avoir une liaison avec sa femme, Dorothy Birungi, ce qui a provoqué un large fossé entre leurs deux familles. Kiwango vivait avec ses deux enfants âgés de 12 et 4 ans, en l’absence de sa femme qui s’est rendue en Arabie saoudite pour un emploi externalisé.

Selon le président de Kiyunga LC I, Douglas Ssekalegga, le différend entre les deux hommes a atteint le comité du conseil local pour la médiation et il semblait qu’ils avaient résolu le problème. Mais les querelles ont repris ce mois-ci – obligeant le comité LC I à soumettre le litige à la mosquée Kiyunga pour qu’elle soit résolue par l’imam.

Cependant, à la grande surprise de tous, Katende a attaqué Kiwango vendredi matin avant que la réunion de l’Imam ne puisse avoir lieu et l’a blessé à mort. Il l’aurait coupé plusieurs fois au cou, aux mains et au dos.

Le porte-parole de la police métropolitaine de Kampala, Patrick Onyango, a déclaré que des détectives du poste de police de Naggalama se sont rendus sur les lieux et ont trouvé le corps devant sa maison avec de multiples coupures profondes sur tout le corps.

Il semble que Kiwango ait également riposté et infligé de graves blessures à Katende. Onyango explique qu’après un examen systématique de la scène du crime, des gouttelettes de sang ont été repérées et une traînée de sang a conduit la police dans la zone de Kigagga où le corps de Katende a été retrouvé avec de multiples coupures.

«Les deux corps ont été emmenés à l’hôpital de Kayunga pour une autopsie alors que les enfants et la femme de Katende sont détenues par la police pour leur sécurité», dit Onyango.

Publicité 2

Onyango ajoute que la police a également été déployée dans les maisons de Katende et de Kiwango pour empêcher le public d’endommager leurs propriétés.

Sophia Kigundu, une sœur de Kiwango, fait appel à la police pour qu’elle accélère ses enquêtes afin de découvrir qui a soutenu Katende dans le meurtre de son frère.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page