Afrique

Ouganda: Le président Yoweri Museveni, soupçonné de vouloir modifier la constitution pour un autre mandat

En Ouganda, l’âge limite pour les candidats à la magistrature est fixé à 75 ans. Réélu en février 2016, Yoweri Museveni, actuel président ougandais, ne pourra pas se représenter aux prochaines élections. Le président ougandais est âgé de 73 ans. Lors de la prochaine présidentielle en 2021, il en aura 77.

Le débat sur l’âge du président ougandais fait polémique dans le pays. En juillet dernier, la police avait arrêté plusieurs dizaines de personnes pour rassemblement illégal, alors que le président est soupçonné par l’opposition de vouloir modifier la constitution pour garder le pouvoir, ce qu’il a démenti.

D’après les médias locaux, cette arrestation a eu lieu alors que les opposants faisaient signer une pétition contre une supposée réforme constitutionnelle qui ferait sauter la limite d’âge fixée à 75 ans et permettrait au président de se représenter.

Publicité

Officiellement, aucun amendement constitutionnel n’a vocation à être examiné par le Parlement. Le président avait, il y a quelques semaines, demandé à des journalistes lors d’une conférence de presse de ne pas perdre leur temps sur ce sujet.

Une responsable du parti Forum pour le changement démocratique, Ingrid Turinawe, attribue l’arrestation de 56 autres personnes qui a eu lieu dans la capitale ougandaise, aux mêmes spéculations sur la réforme constitutionnelle.

« Ces militants ne parlaient pas de la limite de mandat, et même si c‘était le cas, qu’y a-t-il de mal à cela ? », s’est interrogée Mme Turinawe. « Je soupçonne que c’est pour cette raison qu’ils ont été arrêtés », a-t-elle ajouté.

Le président Yoweri Museveni, 73 ans, est au pouvoir depuis 1986. Selon la constitution, il ne peut pas se représenter en 2021 pour un sixième mandat consécutif.

Tags

Jaures Nguessan

Bonjour, je suis Jaurès Nguessan. J'aime les voyages et les découvertes. Vous pouvez retrouver mes articles dans les rubriques d'actualités politiques, sportives, culturelles également dans les faits de sociétés. abraham.nguessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer