Divers

Ouganda : les autorités brûlent des milliers d’objets pornographiques (photos)

Plusieurs mois après avoir ordonné aux fournisseurs de services Internet de bloquer environ 25 sites pornographiques, l’organisme de régulation du pays en matière de communications a procédé à la destruction de plusieurs objets pornographiques dans le cadre des mesures visant à interdire la distribution et la diffusion de contenus roses.

La Commission des communications de l’Ouganda (UCC) a déclaré jeudi que « le brûlage symbolique de matériels pornographiques s’inscrit dans le cadre de l’application à l’échelle nationale de la loi contre la vente et la distribution de matériels pornographiques en Ouganda ».

Publicité

Des dizaines d’Ougandais n’ont plus accès à certains sites pornographiques, notamment Pornhub, Xvideos et Youporn sur leur téléphone portable depuis décembre dernier.

Avant l’interdiction, ces trois sites pornographiques figuraient parmi les 100 sites les plus visités en Ouganda, selon les médias locaux, car ils diffusent gratuitement du matériel pornographique.

La plupart des sites qui ont été interdits faisaient également de la publicité pour les prostituées et montraient des vidéos de célébrités ougandaises nues qui avaient fait l’objet de fuites.

Ouganda : les autorités brûlent des milliers d'objets pornographiques (photos)

L’article 13 de la loi ougandaise contre la pornographie de 2014 stipule « qu’il est interdit de produire, publier, diffuser, procurer, importer, exporter, vendre ou encourager toute forme de pornographie et quiconque commet de tels actes est passible, de condamnation, d’une amende de 10 millions de shillings (29 000 euros) ou d’un emprisonnement maximal de 10 ans ».

En juillet 2018, l’UCC a ordonné aux entreprises de télécommunication et aux fournisseurs de services Internet de veiller à ce que le matériel pornographique ne soit pas diffusé ou téléchargé à partir de leurs plateformes.

Les autorités avaient même tenté de se procurer une machine de détection de la pornographie, mais ont échoué, affirmant que l’UCC était la « plus grosse machine » pour éradiquer la pornographie de la société.

Ouganda : les autorités brûlent des milliers d'objets pornographiques (photos)

Publicité 2


En 2017, le gouvernement a débloqué 556 000 dollars pour lutter contre la pornographie en ligne, et d’autres fonds ont été affectés pour le blocage des sites pornographiques, ce qui lui a permis de mieux contrôler l’accès et l’utilisation d’Internet.

En mars dernier, l’UCC a signé un protocole d’accord avec le Comité de contrôle de la pornographie pour renforcer les capacités de ce dernier en matière de détection, de prévention, de contrôle et de réglementation du matériel pornographique en Ouganda.

Crédit photo : facetofaceafrica

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer