Ouganda : Le président menace de réinstaurer la peine de mort

0
L’Ouganda pourrait réintroduire la peine de mort, a déclaré jeudi le président Yoweri Museveni, 13 ans après la dernière exécution.

Museveni a affirmé que son statut de « chrétien » l’avait empêché de mettre en place la peine de mort, mais a toutefois souligné que son « indulgence » laisse croire aux criminels que tout leur est permis.

C’est devant des gardiens de prison qu’il était venu saluer, que le président a tenu ces propos : « Nous devrions arrêter ces gens. Ils ont tué des personnes, ils ont besoin d’une leçon. Nous avons été trop laxistes. Je pense que je vais revoir ma position et en pendre certains ».

Publicité

« Je me suis toujours opposé à la peine de mort à cause de mon origine chrétienne, mais être indulgent fait penser aux gens qu’ils peuvent commettre des crimes et s’en tirer », a-t-il souligné.

Les groupes de défense des droits ont immédiatement réagi à la déclaration du président Museveni.

« Exécuter des prisonniers ne mettra pas fin au crime », a déclaré Livingstone Ssewanyana, directeur exécutif de la Fondation pour les droits de l’homme en Ouganda, au Washington Post.

« La police n’a pas la capacité de mener des enquêtes approfondies sur les crimes, raison pour laquelle on trouve des défaillances graves dans les systèmes »

Ces dernières années, le crime a augmenté, avec 20 femmes assassinées en quatre mois dans la capitale Kampala, l’année dernière. Certaines critiques affirment que la police se concentre plus sur les opposants au président Museveni, et oublie leur devoir qui est celui d’assurer la sécurité de la population.

Publicité

En Ouganda, 28 infractions sont punissables de la peine de mort, la plus élevée en Afrique de l’Est. Il existe à l’heure actuelle au moins 278 personnes dans le couloir de la mort.

Plutôt cette année, le président de 73 ans a suscité la colère de certains Ougandais quand il a modifié la constitution du pays, lui permettant de se représenter aux  élections de 2021. Cette nouvelle décision, si elle est mise en œuvre, pourrait empirer la situation.

Auteur:

Ouganda : Le président menace de réinstaurer la peine de mort

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport.
paulegaelle@afrikmag.com

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

---