Afrique
A la Une

Ouganda: un ancien ministre arrêté pour “trahison” présumée

Un ancien ministre ougandais, qui avait récemment annoncé vouloir se présenter à l’élection présidentielle de 2021 face au président sortant Yoweri Museveni, a été arrêté pour “trahison”.

Le général Henry Tumukunde, un ancien ministre de la sécurité en Ouganda qui s’était déjà par le passé souvent opposé au chef de l’État, a été arrêté “sous l’accusation de trahison”, apprend-t-on du porte-parole de la police, M. Fred Enanga .

Publicité

“Mon bureau et ma résidence sont en état de siège. On m’arrête pour des accusations de trahison présumée”, avait twitté jeudi soir le général qui avait annoncé sa candidature à la présidentielle le 3 mars.

Cette arrestation intervient après que la Constitution a récemment été modifiée pour supprimer la limite d’âge pour permettre au président Yoweri Museveni de briguer un sixième mandat en 2021.

Le général Tumukunde avait combattu aux côtés du président Museveni dans la guérilla qui avait mené ce dernier au pouvoir en 1986.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer