AfriqueOugandaSociété

Ouganda : une femme condamnée à payer son ex-fiancé pour lui avoir brisé le cœur

Une Ougandaise qui a rompu avec son fiancé a été condamnée à lui verser des dommages et intérêts pour angoisse psychologique.

Le tribunal de Kanungu a déclaré que Richard Tumwine avait payé 9,4 millions de shillings (soit 2 550 dollars) pour les études de droit de Fortunate Kyarikunda, qu’elle doit maintenant rembourser, ainsi que ses frais de justice.

En annulant leurs fiançailles après quatre ans, le magistrat Asanasio Mukobi a jugé que Fortunate Kyarikunda avait rompu une promesse au détriment de M. Tumwine.

Le tribunal a déclaré qu’il était « déraisonnable, mensonger et frauduleux » pour l’accusée de faire valoir que ses parents lui avaient dit de ne pas épouser un homme plus âgé, affirmant qu’elle « avait tout le loisir de rejeter les avances de son ex le plus tôt possible et d’éviter d’interférer avec ses obligations financières. »

Des critiques ont déclaré au journal Monitor que le verdict était erroné, car les fiançailles, contrairement au mariage, ne sont pas juridiquement contraignantes.

Par ailleurs, Sheila Kawamara, du groupe de défense des femmes ED EASSI, affirme qu’il existe parfois des cas d’exploitation dans lesquelles un homme donne de l’argent à une femme à condition qu’elle l’épouse.

Des histoires de jeunes filles mettant fin à leur relation après qu’un homme a dépensé sur elle ne sont pas rares.


Au Nigeria, un Chinois est actuellement en justice pour avoir tué sa petite amie. Après avoir dépensé environ 60 millions de nairas (environ 132 705 dollars) sur la jeune femme, cette dernière a refusé de l’épouser.

« Je lui ai acheté une maison d’une valeur de 4 millions de nairas (environ 8 847 dollars) et une voiture d’une valeur de 10 millions de nairas (environ 22 118 dollars) », avait déclaré M. Geng au tribunal. « 18 millions de nairas (environ 39 812 dollars) comme capital pour démarrer son entreprise, et 500 000 N (environ 1 106 dollars) de sacs et de chaussures pour son nouveau magasin et 1 million de naira (environ 2 212 dollars) de lacets et d’emballages. »

Crédit photo : caducee

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!