ShowbizUSA

People: Cardi B révèle comment elle volait les hommes qui couchaient avec elle

La rappeuse américaine, Cardi B n’a jamais caché qu’elle n’était pas une sainte, mais les choses sont allées loin après une vieille vidéo d’elle diffusée sur Internet.

Dans l’ancien clip, Cardi B a admis avoir utilisé le sexe pour droguer les hommes et leur voler leur argent.

Publicité

L’artiste l’a révélé alors qu’elle parlait de ce qu’était sa vie dans le passé avant d’être célèbre.

La vidéo fait son apparition au moment où Cardi B poursuit actuellement en justice deux blogueurs pour diffamation. Ces derniers l’accusent d’avoir eu des rapports sexuels pour de l’argent et qu’elle avait de l’herpès.

Suite à la vidéo virale, beaucoup ont commencé à faire appel à ses anciennes victimes pour qu’elles se manifestent afin que l’ex-strip-teaseuse devenue rappeuse puisse être envoyée en prison.

En réaction à la vidéo, Cardi B a via son compte Twitter répondu aux réactions négatives sur la vidéo. Elle a tweeté:

“Je n’ai jamais prétendu être un ange, j’ai toujours été une chienne de rue. ? Vous glorifiez ces rappeurs de rue qui parlent et font cette m*rde de rue, mais ils ne peuvent pas supporter une chienne de rue!”

“Ne venez pas me harceler sur ma page et quand je réponds, vous vous énervez . Si vous n’êtes pas BARDIGANG, alors que faites-vous ici?”

Cardi B qui s’est récemment réconciliée avec son mari Offset fait face à de nombreuses réactions négatives depuis qu’elle a embrassé la célébrité.

Tags

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer