À la UnePolitique
A la Une

Plus d’une douzaine de soldats nigériens tués dans une attaque

Le ministère nigérien de la Défense a déclaré que 20 autres soldats avaient été blessés lors de l’attaque.

Au moins 17 soldats nigériens ont été tués lors d’une attaque par des groupes armés près de la frontière avec le Mali, a annoncé le ministère de la Défense du pays.

5

Selon un communiqué publié mardi soir, « un détachement des Forces armées nigériennes (FAN) se déplaçant entre Boni et Torodi a été victime d’une embuscade terroriste près de la ville de Koutougou [52 km au sud-ouest de Torodi] ».

Il a ajouté que 20 autres soldats avaient été blessés, tous évacués vers Niamey, la capitale.

Plus de 100 assaillants ont été « neutralisés » lors de leur retraite, a indiqué l’armée.

Au cours de la dernière décennie, la zone frontalière où convergent le centre du Mali, le nord du Burkina Faso et l’ouest du Niger est devenu l’épicentre de la violence des groupes armés liés à al-Qaïda et à l’EIIL ( EIIL) dans la région du Sahel.

La colère face à l’effusion de sang a alimenté les coups d’État militaires dans les trois pays depuis 2020, le Niger étant le dernier à tomber lors d’un coup d’État le 26 juillet lorsque le président Mohamed Bazoum a été destitué .

Le sud-est du Niger est également la cible de groupes armés traversant depuis le nord-est du Nigeria, berceau d’une campagne initiée par Boko Haram en 2010.


1

Les putschistes avaient déclaré que l’éviction de Bazoum était due à l’insécurité dans le pays « à la détérioration de la situation sécuritaire et à la mauvaise gouvernance ».

Mais Ahmed Idris d’Al Jazeera, reporter d’Abuja au Nigeria voisin, a déclaré que la révocation par le gouvernement militaire nigérien des accords avec l’armée française et la suspension de l’aide par les autres partenaires de Niamey « rendent la vie plus difficile ».

« Il sera difficile maintenant pour le Niger de s’approvisionner en équipement, en armement et de faire face aux cas croissants d’attaques de ces groupes armés dans le Sahel… il devra peut-être compter sur des pays comme le Mali et le Burkina Faso pour l’expertise et aussi sur le mercenaire des groupes qui opèrent dans ces deux pays », at-il déclaré mercredi.

Ahmad Diallo

Je suis Ahmad Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Email : aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page