AfriqueDivers

Pour la fête de la tabaski, un homme trouve une stratégie pour empêcher qu’on vole son mouton

La fête de la tabaski approche et les voleurs multiplient les stratégies pour dérober les moutons de leur propriétaire. Pour sécuriser le mouton et passer une bonne fête de la tabaski, chaque individu développe ses propres méthodes pour empêcher les voleurs de voler leur mouton.
C’est ce qui explique la stratégie de cet homme qui consiste à attacher un côté de la corde sur la pâte du mouton et l’autre côté de la corde sur sa cheville. On suppose que cette stratégie empêche le voleur de détacher facilement la corde pour s’enfuir avec le mouton.
Si le voleur est décidé à voler, il sera obligé de partir à la fois avec le mouton et le pied du propriétaire du mouton. Ce qui ne sera pas possible. Afripeople cette idée du propriétaire de ce mouton n’est-elle pas ingénieuse ?

Publicité
Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

6 commentaires

  1. S’il c’était attaché avec du fer cela sera beaucoup compliqué pour les voleurs. Les voleurs ont toujours des armes blanches avec eux donc par cosequent on peut couper la corde et partir avec le mouton.
    Les prédicateurs dans toutes les réligions ont echoués à leurs missions qui est de nous conduire tous au paradis. Les gents élèvent des moutons pour pouvoir les revendrent très chère à l’approche du Tabaski et ce qui est bizare dans tout cela ce sont les fidèles musulmans qui sont devenus des commercants escros.
    C’est pareil avec l’approche du jeûne musulman ou le prix du sucre augmente.
    Les chefs religieux ont mis l’argent devant Dieu c’est la seule consequence de tout cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer