Afrique

Après avoir accepté de quitter le pouvoir, voici la déclaration de Yahya Jammeh

Dans la journée du vendredi, les présidents mauritanien et guinéen étaient dans la capitale gambienne pour tenter de ramener Yahya Jammeh à la raison, pour qu’il laisse son siège au nouveau président élu, Adama Barrow. Une médiation de la dernière chance qui a donc, finalement, porté ses fruits.

Les présidents mauritanien et guinéen, qui menaient l’ultime médiation, ont obtenu son accord de principe pour qu’il quitte le pays. Des discussions se sont poursuivies sur les conditions de son départ, prolongeant de facto la suspension de l’opération militaire ouest-africaine décidée par la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest (Cédéao), pour le contraindre à céder le pouvoir.

Publicité

Suite à cette longue journée de négociation, avec les chefs d’Etats mauritanien et guinéen, Yahya Jammeh, a fait une déclaration télévisée en pleine nuit de vendredi, qu’il acceptait de quitter le pouvoir.
« Je crois en l’importance du dialogue et en la capacité des Africains à résoudre eux même les défis de la démocratie. C’est pourquoi j’ai décidé aujourd’hui de quitter la direction de cette grande nation », a déclaré le président sortant. Dans une allocution à la télévision nationale, Yahya Jammeh a dit qu’il voulait « préserver la vie de ses concitoyens » et qu’il refusait qu’une « seule goutte de sang soit versée ».

« J’ai une immense gratitude pour tous les Gambiens qui m’ont soutenu pendant 22 ans pour construire une Gambie moderne », a-t-il déclaré, assurant que sa décision « n’a pas été dictée par quoi que ce soit d’autre que l’intérêt suprême du peuple gambien et de notre cher pays ». Et de conclure : « Je me soumets uniquement au jugement de Dieu le tout puissant. Je vous remercie tous et que dieu continue de bénir notre patrie. »

Après avoir accepté de quitter le pouvoir, voici la déclaration de Yahya Jammeh

De plus en plus isolé, lâché par sa propre armée et puis sous la pression des troupes de la Cédéao, qui menaçait d’une intervention militaire, Yahya Jammeh a fini par céder et par accepter une résolution diplomatique de la crise en Gambie.

Pour l’instant on ne connaît pas le contenu de l’accord qui a été conclu, ni quel est le pays qui offrira l’asile à Yahya Jammeh. La condition sur laquelle les pays de la Cédéao ne voulaient pas céder était qu’il quitte la Gambie. Un départ qui devrait avoir lieu dans les prochains jours.

Pub


Une offre d’asile lui aurait été faite en Guinée ou au Maroc. Ont aussi été cités comme possibles pays d’accueil la Mauritanie, le Qatar et la Guinée-Equatoriale.

« Apparemment, les choses sont quasiment réglées. (…) Les tractations tournent autour d’un point de chute pour son exil et des conditions qui doivent l’accompagner », a confié à l’Agence France-presse une source mauritanienne proche du dossier. « Il faut trouver un pays suffisamment loin de la Gambie pour empêcher Yahya Jammeh d’interférer dans le processus démocratique en cours », a ajouté une source guinéenne, avant d’appeler à la prudence.

Tags

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée +224-669-00-03-21 aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

6 commentaires

  1. D’ou devais venir ce sang t’il qu’il avoue jste que larmée gabienne l’est tourné le dos surtout qu’il comptait sur eux la longevité au pouvoir en Afrique nous les Africains on en a mare

  2. Bien agi, c’est ça la vie l’exil est permis afin de s’échapper de n’importe quel differend. bon voyage. Erasto Unimirwoth, Bunia/RDC.

  3. Je le croyais plus courageux,il mettait seulement le vent pr ne pas être jugé pr LS nbreux crimes qu’il a commis.Que LS gens le poursuivent.On a dja dépassé cette étape de NS laisser impressionné par ds chefs d’État véreux.Il reste aussi Paul BIA et Robert MOUGABE,Kabila,Denis SASSOU….Ils ne sont pas LS seuls détenteurs de la science infuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer