AfriquePolitique

Niger: le Président demande à des maires de rembourser l’argent détourné

vendredi dernier, le Président nigérien, Mahamadou Issoufou a pris une décision surprenante concernant des maires écroués pour détournement de fonds.

Ce sont une dizaine de maires qui avaient été mis aux arrêts pour détournement de fonds, issus de vente de vivres destinés aux paysans vulnérables, confie à l’AFP une source gouvernementale

Il y a beaucoup de maires qui doivent de l’argent à l’OPVN (Office des produits vivriers du Niger, public) et je les exhorte à prendre des dispositions pour payer cet argent”, a lancé le président Issoufou devant plus de 200 maires du pays réunis dans la capitale Niamey.

Publicité

Le gouvernement a assuré que ceux qui payeront pourront recouvrer la liberté.

Selon le président Issoufou, les fonds détournés sont tirés des “ventes à prix modérés” de céréales, une opération gouvernementale consistant à aider les paysans en leur cédant des sacs de céréales beaucoup moins chers que sur les marchés.

Les recettes sont destinées à acheter des stocks de céréales pour préparer d’autres opérations, a expliqué M. Issoufou.

A l’origine, ces opérations habituellement menées, avec l’appui des partenaires étrangers, pendant la “soudure”, devaient profiter aux éleveurs dont le bétail souffre cette année de manque crucial de fourrage à cause de la sécheresse, selon le ministère de l’Agriculture.

Mais une fois les ventes terminées, “au lieu de reverser les recettes à l’OPVN”, certains maires les ont “carrément empochées”, a souligné la source gouvernementale.

Les montants des malversations se chiffrent à plusieurs millions de francs CFA.

Publicité 2


Au Niger, pays très aride et souvent confronté à des sécheresses et à des crises alimentaires, la période de “soudure” s‘étale généralement de juin à septembre. Mais, cette année, la soudure a été “très précoce et (est déjà) très difficile pour les populations”, a déploré le président nigérien.

Cette décision de faire rembourser des fonds détournés, est une grande première. Cela devrait servir d’exemple afin de freiner cette pratique déplorable constatée dans plusieurs pays africains.

Tags

Hippolyte YEO

Hello, Je suis Pharel Hippolyte YEO, passionné d'High-Tech et de culture. Sur AfrikMag, je vous donne des news fraiches concernant les innovations technologiques en Afrique, le Showbiz africain et la vie de la diaspora africaine. hyeo@afrikmag.com

Articles similaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer