Prince Charles II : « l’esclavage était un commerce honteux, une atrocité épouvantable »

1

Le prince de Galles, Charles II, a donné son avis sur la traite des esclaves, soulignant qu’il était important de mettre fin à cette pratique atroce.

Il a décrit l’esclavage pratiqué il y a des siècles comme étant, entre autres, « une atrocité épouvantable, une tache indélébile, un commerce honteux et une horreur abjecte », qu’il ne faut jamais oublier.

Publicité

Le Prince Charles II, qui était au Ghana dans le cadre de sa tournée en Afrique de l’Ouest, a donné un discours au Centre international de conférences d’Accra, AICC. Son message portait sur les souvenirs de sa première visite au Ghana.

Il a souligné l’importance des relations entre le Ghana et le Royaume-Uni, il a parlé de l’impact que les Ghanéens avaient sur la société britannique dans différentes sphères de la vie quotidienne et a également salué le Ghana en tant que leader dans la sous-région et sur le continent en général.

« Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs, l’histoire de nos deux nations est, je le sais, étroitement liée, et si nous jouissons aujourd’hui d’une chance commune, nous ne pouvons jamais oublier que notre passé a parfois été le témoin de tragédies et de pertes et, parfois, d’injustices profondes. »

« Au château d’Osu, samedi, il était particulièrement important pour moi – comme c’était d’ailleurs le cas lors de ma première visite il y a quarante-un ans – que je reconnaisse le chapitre le plus douloureux des relations du Ghana avec les nations d’Europe, y compris le Royaume-Uni. »

« L’atrocité épouvantable de la traite négrière et les souffrances inimaginables qu’elle a causées ont laissé une trace indélébile dans l’histoire de notre monde.  Si la Grande-Bretagne peut être fière d’avoir ouvert la voie à l’abolition de ce commerce honteux, nous avons la responsabilité partagée de veiller à ce que l’horreur abjecte de l’esclavage ne soit jamais oubliée…. »

« … que nous abhorrons l’existence de l’esclavage moderne et que nous promouvons et défendons vigoureusement les valeurs qui rendent incompréhensible, pour la plupart d’entre nous, le fait que des êtres humains puissent se traiter mutuellement avec une telle inhumanité », a-t-il déclaré.

Il a également rendu hommage à Kofi Annan, l’ancien Secrétaire général des Nations Unies décédé à Genève.

Publicité


Le dernier arrêt pour les membres de la famille royale est le Nigeria. Sa tournée s’achève le 8 novembre 2018.

Crédit photo : afrikmag

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
#####: US
X