À la UneEuropeMonde

Le prince Harry raconte comment l’Afrique lui a révélé que Meghan était son « âme sœur »

Le prince Harry, Duc de Sussex, âgé de 37 ans, a révélé qu’il s’était rendu compte que Meghan Markle était son « âme sœur » lors d’un de leurs voyages en Afrique.

Prononçant un discours liminaire en l’honneur de la Journée internationale Nelson Mandela au siège des Nations Unies à New York le lundi 18 juillet dernier , le prince Harry a souligné à quel point le continent africain est important pour lui pour diverses raisons, notamment le fait d’être l’endroit qui lui a montré qu’il avait trouvé l’amour de sa vie.

Il a dit : « Depuis que j’ai visité l’Afrique pour la première fois à 13 ans, j’ai toujours trouvé de l’espoir sur le continent. En fait, pendant la majeure partie de ma vie, cela a été ma bouée de sauvetage, un endroit où j’ai trouvé la paix et la guérison à maintes reprises. C’est là que je me suis senti le plus proche de ma mère et que j’ai cherché du réconfort après sa mort, et où j’ai su que j’avais trouvé une âme sœur en ma femme. Et c’est pourquoi une grande partie de mon travail est basée là-bas. Parce que, malgré les difficultés persistantes, il y a des gens à travers l’Afrique qui incarnent l’esprit et les idéaux de Mandela – en s’appuyant sur les progrès qu’il a contribué à rendre possibles. »

Harry et Meghan ont visité le continent deux fois avant leur mariage et une fois après leur mariage.

À un moment donné de son discours, Harry a regardé une photo de Diana rencontrant Mandela lors de sa visite au Cap, en Afrique du Sud, en 1997, qui s’est produite environ cinq mois avant sa mort.

Il a dit : « Quand j’ai regardé la photo pour la première fois, ce qui m’a immédiatement sauté aux yeux, c’est la joie sur le visage de ma mère. L’espièglerie, l’insolence même. Le pur délice d’être en communion avec une autre âme si engagée au service de l’humanité. »

Se concentrant sur Mandela sur la photo, il a ajouté : « Voici un homme avec le poids du monde sur ses épaules, chargé de guérir son pays des décombres de son passé et de le transformer pour l’avenir. Un homme qui avait enduré le pire de l’humanité, le racisme vicieux et la brutalité parrainée par l’État. Un homme qui avait perdu 27 ans avec ses enfants et sa famille qu’il ne retrouverait jamais. Vingt-sept ans. Pourtant, sur cette photo et tant d’autres, il est toujours rayonnant. Toujours capable de voir la bonté de l’humanité. Toujours plein d’entrain avec un bel esprit qui a élevé tout le monde autour de lui. Non pas parce qu’il était aveugle à la laideur, aux injustices dans le monde – non, il les voyait clairement ; il les avait vécus – mais parce qu’il savait que nous pouvions les surmonter. »

Harry a en outre noté l’importance continue des écrits de Mandela, partageant qu’il s’est tourné vers les paroles du défunt leader anti-apartheid pendant les périodes d’incertitude pour comprendre « comment il pouvait vivre tant d’obscurité et toujours réussir à trouver la lumière ».  Le duc de Sussex a spécifiquement souligné une lettre que Mandela a écrite de prison en 1970.


LIRE AUSSI: Donald Trump : «Meghan Markle et Prince Harry finiront mal » (afrikmag.com)

Réfléchissant aux paroles de Mandela, Harry ne put s’empêcher de se demander « combien d’entre nous auraient perdu espoir et laissé filer nos ceintures de sauvetage » et « combien d’entre nous risquons de perdre ces ceintures de sauvetage en ce moment ? » . Faire le point sur ce qui « a été une année douloureuse dans une décennie douloureuse ».

Harry a également parlé de la pandémie, du changement climatique, de la propagation de la désinformation, de la guerre en Ukraine et du « recul des droits constitutionnels ici aux États-Unis ».

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!