AfriquePolitiqueR.D Congo

RDC/ Face au Rwanda et au M23, Tshisekedi déterminé: « nous n’admettrons ni transaction ni compromission »

Dans son discours à la nation prononcé le mercredi 30 juin 2022, Félix Tshisekedi se montre ferme quant à la défense de la souveraineté territoriale de la République Démocratique du Congo. D’un ton ferme, il a dit sa détermination à faire face aux assauts des rebelles du M23, particulièrement actifs dans l’est de la RDC.

« Je rassure le peuple congolais dans toute sa diversité que je ne ménagerai aucun effort pour que  la paix et la sécurité soient rétablies et que les agresseurs soient repoussés hors de notre territoire. Dans le même sens, j’appelle chacun de nous à considérer l’intégrité territoriale comme une question vitale pour laquelle nous n’admettrons ni transaction ni compromission », prévient Félix Tshisekedi dans son discours commémorant les 62 ans d’indépendance de la République Démocratique du Congo.

Le président Tshisekedi fait en effet référence à l’instabilité chronique dans l’est de son pays du fait des escarmouches des rebelles du M23 soutenus par le Rwanda. Sur le soutien du Rwanda au M23, il met en garde: « C’est ici le lieu de rappeler que notre sens de paix et de bon voisinage ne constitue pas une faiblesse. Les congolais, peuple épris de paix et de justice, n’accepterons pas d’être agressés constamment. Pour imposer cette paix que nous appelons de toutes nos voix, nous userons de toutes les voix reconnues pour que les congolais vivent définitivement en paix sur son sol »

Tshisekedi reconnait que la célébration du 62e anniversaire de la RDC intervient dans un contexte politique précaire. « Cette célébration a lieu dans un contexte sécuritaire particulièrement préoccupant qui affecte notre existence en tant que Nation« , affirme-t-il. Aux Congolais, il a dénoncé l’agression du Rwanda « qui agit sous couvert du mouvement rebelle M23 et ce en violation des accords et traités internationaux« .


Devant cette agression du Rwanda, Félix Tshisekedi dit s’en tenir à son « serment constitutionnel de maintenir l’indépendance et l’intégrité territoriale et de sauvegarder l’unité nationale ». La commémoration de la 62ème fête nationale d’indépendance de la RDC, ce jeudi 30 juin, coïncide, ironie de l’histoire, avec l’inhumation officielle de Patrice Lumumba, héros des indépendances, lâchement assassiné en janvier 1967.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page