À la Une Politique R.D Congo Religion Société

RDC / Le Pape crache du feu : « Cessez d’étouffer l’Afrique. Elle n’est pas une mine à exploiter… »

Dans un discours au vitriol, le Pape François a violemment dénoncé l’exploitation abusive de la RDC et de l’Afrique par des mains obscures qui l’essorent depuis des siècles. Un discours sans gants, offensif et direct mettant devant leurs responsabilités tous les pays européens qui depuis des siècles vivent de la colonisation ouverte ou déguisée des pays africains. La visite du Pape promet…

Le Pape François est conscient qu’il se trouve sur une terre symbolisant la convoitise de ses voisins immédiats et surtout de l’extérieur. Son discours a donc cadré avec la situation singulière que vit la RDC. Un pays déstabilisé par des forces occultes pour soustraire frauduleusement ses richesses. Une bonne partie de son discours a donc consisté à fustiger tous ceux qui dans l’ombre participent à la balkanisation de la RDC.

« La République Démocratique du Congo et l’Afrique méritent d’être respectés et écoutés, ils méritent espace et attention. Cessez d’étouffer l’Afrique: elle n’est pas une mine à exploiter ni une terre à piller. Que l’Afrique soit protagoniste de son destin! », réclame le Pape François. « En regardant ce peuple, on a l’impression que la Communauté internationale s’est presque résignée à la violence qui le dévore. Nous ne pouvons pas nous habituer au sang qui coule dans ce pays, depuis des décennies désormais, faisant des millions de morts à l’insu de beaucoup”, assène le Pape.

Selon le Pape François, « Après le colonialisme politique, un “colonialisme économique” tout aussi asservissant s’est déchainé. Ce pays, largement pillé, ne parvient donc pas à profiter suffisamment de ses immenses ressources. Le poison de la cupidité a ensanglanté ses diamants. « Votre pays qui est comme un continent dans le grand continent africain, on a comme l’impression que la terre entière respire. Tourmentée par la guerre, la République démocratique du Congo continue de subir à l’intérieur de ses frontières des conflits et des migrations forcées et à souffrir des terribles exploitations indignes de l’homme et de la création”, a encore affirmé le Pape François.


Très remonté, le Pape François a clos sa dénonciation de la situation sécuritaire en RDC en déclarant: “C’est un génocide oublié dont souffre le Congo”. Ceux qui déstabilisent ce pays ne vont forcement pas apprécier ces vérités crues tranchant avec les usages diplomatiques.

1 Comment

  • Anonyme 1 février 2023

    Espérons que ses mots soient sincère et non une manière de manipulation et de distraction envers le peuple Africain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *