À la UneAfriquePolitiqueR.D CongoRwanda
A la Une

RDC-RWANDA: les rebelles du M23 rejettent l’accord de cessez-le-feu et attaquent les FARDC

24 heures après la réunion au sommet entre Tshisekedi et Kagame à Luanda, les rebelles du M23 ont annoncé ne pas être concernés par le cessez-le-feu annoncé par le chef d’Etat angolais Lourenço. Des combats ont éclaté ce jeudi dans le territoire de Rutshuru.

Les rebelles du M23 ne respectent pas le cessez-le-feu signé à Luanda sous les auspices du président angolais. Les FARDC les accusent d’avoir lancé une attaque contre leurs positions dans la localité de Rutshuru, ce jeudi 7 juillet 2022. C’est un pied de nez au processus de paix que les pays amis tentent d’instaurer entre le Rwanda et la RDC.

Tôt ce matin, les rebelles du M23 avaient annoncé que le cessez-le-feu signé Luanda à l’issue d’un sommet entre les présidents congolais Félix Tshisekedi et rwandais Paul Kagame « n’engage pas le M23 ». « Nous sommes des Congolais, pas des Rwandais. S’il y a un cessez-le-feu, cela ne peut être qu’entre nous et le gouvernement congolais », a indiqué Willy Ngoma, porte-parole du M23.

De nouveaux affrontements ont opposé jeudi matin les forces armées de RDC (FARDC) aux rebelles du M23, indiquent des sources depuis Goma, chef-lieu du Nord-Kivu. Ces sourcent annoncent que dans leur offensive, les rebelles du M23 se sont emparés de Kanyabusoro une localité du territoire de Rutshuru. Une situation qui complique les choses. Tshisekedi n’a pas écarté la possibilité d’un conflit direct avec le Rwanda.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!