À la UneEuropePolitique

Real Madrid-Chelsea/ Thomas Tuchel accuse l’arbitre: « je l’ai vu rigoler et s’amuser avec Ancelotti… »

L’entraineur de Chelsea est furax. Son équipe quasiment qualifiée à Madrid jusqu’à la 75e minutes du match retour des quarts de finales de la Ligues de Champions, est éliminée. Pour lui, l’arbitre central n’a pas forcément été à la hauteur. Mieux, il accuse l’arbitre de connivence douteuse avec l’entraineur du Real Madrid. Un vrai coup de gueule.

Thomas Tuchel est un homme amer. Chelsea est tombé face à Madrid, dans un choc au sommet. Le scénario de rêve qu’il voulait a eu lieu pendant plus d’une heure. Chelsea a marché sur le Real de la première minute à la 75e. Les hommes de Tuchel ont laminé leurs adversaires. Le Real émoussé, s’est subitement retrouvé sur une passe magistrale de Modric. Un but de Rodrygo et un autre de l’inévitable Benzema a scellé la qualification de Madrid.

Mais pour Tuchel, l’arbitre a une part de responsabilité dans cette débâcle. « Quand j’ai voulu aller saluer l’arbitre à la fin du match, je l’ai vu rigoler et s’amuser avec mon homologue Carlo Ancelotti, a-t-il confié après la rencontre. Je crois que ce n’était pas le moment de faire ça, juste après le coup de sifflet final, et alors que mon équipe a donné son cœur durant plus de 120 minutes. Voir l’arbitre rigoler avec l’entraîneur adverse n’est pas agréable et je lui ai dit. », dit Tuchel.


Un fait de jeu a retenu l’attention de Tuchel: le but refusé à Marcos Alonso pour une main dans la surface. « Je n’ai pas revu l’action, mais je suis très déçu que l’arbitre ne soit pas sorti du terrain pour aller voir les images lui-même, a souligné le coach des Blues. Tu dois rester le chef et ne pas donner la décision finale à quelqu’un qui est isolé et assis dans un fauteuil (…) Quand tu joues contre le Real Madrid, tu ne t’attends peut-être pas à ce que tout le monde soit courageux, a-t-il réagi. A l’aller et au retour, j’ai senti des petites décisions…« , déplore Thomas Tuchel.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page