Afrique

Mali : Les recherches se poursuivent à Gao pour retrouver l’humanitaire enlevée

C’est la consternation à Gao depuis que la population a appris l’enlèvement le 24 décembre de Sophie Pétronin, l’humanitaire française de 67 ans. « Ici, tout le monde connaît la nutritionniste de formation qui arpente les rues de la ville dans sa petite voiture rouge pour distribuer de la nourriture ou des médicaments aux enfants déshérités, commente Serge Daniel, correspondant de France 24 au Mali. Elle travaille à Gao depuis le début des années 2000 pour l’ONG Aide à Gao.

Les recherches se poursuivent tant bien que mal pour la retrouver celle qui est si populaire auprès des enfants. L’enlèvement a été annoncé par le ministère malien de la Sécurité dès samedi, mais le gouvernement français a attendu le lendemain pour confirmer l’information.

Publicité

Mali : Les recherches se poursuivent à Gao pour retrouver l’humanitaire enlevée

« La solidarité est au rendez-vous »

Les investigations se focalisent également dans les localités environnantes. « Ce sont des chefs religieux qui ont pris en charge les recherches ». On peut ainsi dénoter un soutien des populations locales aux différents dispositifs déjà en place sur le terrain. En effet, les forces maliennes et les soldats français de l’opération Barkhane déployés dans la région du Sahel depuis août 2014 ont mis en place une surveillance aérienne et terrestre.

Les immensités désertiques de la région sont impossibles à contrôler et le nord du Mali reste une région instable, où les maquis jihadistes, les rebelles et les contrebandiers dictent par endroit leur loi. Sophie Pétronin, avait déjà échappé à une tentative de rapt en 2012. Si elle n’est pas libérée, cette humanitaire française risque de devenir une nouvelle otage française au Sahel.

 

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page