Revue de presse (Sénégal): La sécurisation de la Casamance à la Une

1
Au Sénégal, cette semaine, l’actualité tourne autour des opérations de ratissage militaires dans le sud du pays, la traque de sénégalais au Canada pour enrichissement illicite, et la condamnation d’un ancien député en Arabie Saoudite pour charlatanisme et maraboutage.
On commence par l’opération de sécurisation militaire en Casamance.

Revue de presse (Sénégal): La sécurisation de la Casamance à la Une

La Direction de l’information et des relations publiques de l’armée informe, à travers l’Agence de Presse Sénégalaise (APS), que cette initiative visait à “mettre fin aux exactions répétées de bandes armées et des activités criminelles des rebelles”. L’APS informe que “l’Armée nationale déplore la mort d’un militaire suite aux opérations de sécurisation en cours dans la zone de Nyassia. Un autre militaire a été blessé dans ces opérations”.

Publicité

Le journal Rewmi ajoute que « les militaires ont également détruit trois champs de chanvre indien et saisi des armes de guerre et de munitions ». Selon le journal, l’armée « poursuivra avec détermination les opérations de sécurisation aussi longtemps que nécessaire, afin de garantir la libre circulation des personnes et la préservation de leurs biens ».

Autre information phare de cette semaine, la traque de sénégalais au Canada

Revue de presse (Sénégal): La sécurisation de la Casamance à la Une

Dakaractu informe que « Sherpa demande l’ouverture d’une enquête contre Me Madické Niang et Cie.” L’ancien Ministre, à travers la même source, répond “ce n’est pas par un gouvernement que je me suis fait Dieu m’a gratifié d’avoir un appartement de 80 millions…”

Selon Walf-groupe, « les deux organisations ont saisi jeudi la Gendarmerie royale du Canada pour l’ouverture d’une enquête contre les familles Bongo, Sassou Nguesso, Déby et des personnalités de l’ancien régime (ndlr le gouvernement de Wade). » Le Quotidien va plus loin et dévoile les noms de deux membres du gouvernement de Wade : « Madické Niang et Mamadou Pouye dans le viseur ».

Sur RFI, le président-fondateur de Sherpa s’explique. «  On les soupçonne, et c’est la procédure des biens mal acquis, d’avoir, par des procédés divers, profité des positions qui étaient les leurs ».

Par ailleurs, en Arabie Saoudite, un ancien député Sénégalais a été déclaré coupable de charlatanisme et maraboutage.

Revue de presse (Sénégal): La sécurisation de la Casamance à la Une

Le site d’information Walf-groupe soutient que le mis en cause, Alcaly Cissé, a été condamné à 6 ans de prison, en plus d’une amende d’1,5 milliards de Francs CFA. Pour le tirer d’affaire, ses avocats dévoilent qu’il souffre d’un cancer de la prostate. « Notre client a échappé à la décapitation, mais il est très malade, il souffre d’un cancer de la prostate à un stade très avancé, et il ne parvient pas à faire correctement ses visites médicales. » Le journal renchérit en citant les avocats du prévenu. «Alcaly Cissé a déjà purgé 5 ans et demi de prison. Donc, il ne lui reste que 7 mois. Il pourrait recouvrir la liberté le 25 Septembre 2018. Mais il peut même sortir avant cette date». Dans la même affaire, Le journal Le quotidien renseigne que si Alcaly Cissé « ne paie pas, il ne reviendra pas au Sénégal ».

Revue de presse (Sénégal): La sécurisation de la Casamance à la Une

Bonjour
Je suis journaliste-productrice sénégalaise. J’aime parler d’actualité, de culture, et de sport. Je suis une passionnée de la vie et de ses merveilles: les voyages, le monde digital, le tourisme, le cinéma et la musique. Je vois toujours le bon côté des choses. Je vous donne rendez-vous sur Afrikmag pour des infos de qualité.
fifi.sambou@afrikmag.com

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
0
0
X