Divers

Roger, le kangourou le plus musclé d’Australie est décédé (vidéo)

Un kangourou musclé devenu une vedette grâce à son physique est décédé à l’âge de 12 ans.

« Nous avons perdu notre beau garçon, Roger », a annoncé samedi sur Facebook Chris Barnes, propriétaire du parc Kangaroo Santuary en Australie.

L’animal, qui mesurait 6 pieds 7 pouces et pesait près de 200 livres, a été sauvé par John Barnes après que sa mère a été tuée dans un accident de voiture près d’une autoroute.

Publicité

 

Dans un hommage au marsupial, Chris Barnes a déclaré que c’est Roger qui lui avait donné envie de construire un sanctuaire pour les Kangourous orphelins. Ce sanctuaire de 188 acres est situé à Alice Springs.

« Je l’ai construit pour qu’ils aient un endroit où vivre », a-t-il déclaré. Roger a été le mâle alpha du sanctuaire pendant de nombreuses années. « Il a grandi pour devenir un kangourou que les gens du monde entier ont appris à aimer autant que nous l’aimons aussi », a ajouté Chris Barnes.

 

Plusieurs internautes ont rendu un vibrant hommage à l’animal décédé. La chanteuse australienne Natalie Imbruglia l’a appelé « un garçon aussi fier et fort », tandis que l’agence de tourisme du gouvernement australien l’a décrit comme une « véritable icône. »

Roger est devenu célèbre en 2015, quand une photo de lui écrasant un seau en métal avec ses pattes est devenue virale sur les réseaux sociaux.

 

Publicité 2


En dépit de son gros biceps, Roger ne pouvait pas vaincre le processus de vieillissement, souffrant d’une perte de vision et d’arthrite plus tard dans la vie.

Crédit photo : dailyadvent

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer