Afrique

Voici les 6 pays africains où la Russie pourrait établir des bases militaires

La Russie aurait convenu avec six dirigeants africains d’établir des bases militaires intérieures dans leur pays, rapporte le journal allemand Bild.

Selon le journal, Moscou a déjà conclu des accords historiques avec le Mozambique, l’Égypte, l’Érythrée, Madagascar, le Soudan et la République centrafricaine, qui permettraient à la Russie d’établir des bases militaires dans ces pays.

Publicité

Moscou a des engagements diplomatiques et militaires actifs avec quelques 21 pays africains, lui donnant un accès plus ou moins important à leur territoire à des fins militaires.

Bild cite le contenu d’un document secret appartenant au ministère allemand des affaires étrangères qui semble suggérer que depuis 2015, la Russie a soigneusement noué des relations militaires avec des pays qu’elle considère comme stratégiques en Afrique pour réaliser ses éventuels desseins aventuristes sur le continent. 

Les six pays en question ont déjà bénéficié d’une formation dispensée par des experts militaires de Moscou, qui s’appuient sur des structures de soutien déjà présentes sur le terrain, comprenant des troupes régulières russes et une unité paramilitaire privée du groupe Wagner.

Ce groupe a été impliqué en Afrique en tant qu’agence militaire privée, notamment au Soudan avant la chute d’Omar el-Béchir et au Soudan du Sud.

Les analystes estiment que grâce à la coopération avec Moscou, les dirigeants africains sont assurés contre d’éventuels soulèvements. La Russie, à son tour, recevra un soutien pour ses initiatives lors des réunions de l’ONU.

Toutefois, rappelant les années de la guerre froide, le projet militaire de la Russie va susciter l’intérêt de rivaux potentiels sur le continent, en particulier les puissances traditionnelles que sont les États-Unis, la Chine et la France.

Publicité 2

Alors que l’armée américaine sous son commandement en Afrique est bien connue, Pékin a déjà établi sa première base militaire sur le continent à Djibouti, dépensant 590 millions de dollars pour la construire.

Crédit photo : journalducameroun

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

  1. N’importe quoi, et si ces bases étaient vraies, ça ne serait pas contre les soulèvement du peuple, ça n’a pas de sens…mais contre des éventuelles attaques et déstabilisations des pays africains par l’occident, comme on a souvent l’habitude de le voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page