Divers

Russie: Une femme de 27 ans meurt après une erreur médicale (photos)

Victime d’une terrible erreur médicale, une jeune femme est morte dans une agonie atroce après avoir été embaumée vivante, rapporte Daily Mail.

Arrivée à l’hôpital pour une chirurgie bénigne, Ekaterina Fedyaeva a été injectée du formol au lieu d’une solution saline.

Publicité

Le formol est une substance injectée aux morts pour éviter la décomposition du corps. Mais Ekaterina était encore en vie quand on lui a injecté le produit. Elle est décédée après deux jours de souffrances. Plusieurs de ses organes avaient arrêté de fonctionner.

Russie: Une femme de 27 ans meurt après une erreur médicale (photos)

La mère de la défunte très éplorée a menacé de poursuivre les médecins pour meurtre. Il est difficile pour elle d’accepter que sa fille soit décédée.

« Ses jambes bougeaient, elle avait des convulsions, tout son corps tremblait. Je lui ai mis des chaussettes, puis une robe et une couverture. Mais elle tremblait tellement que je ne peux même pas décrire », explique Galina Baryshnikova qui était à son chevet quand l’incident s’est produit.

Russie: Une femme de 27 ans meurt après une erreur médicale (photos)

Elle affirme que les médecins n’ont rien fait pour aider sa fille qui souffrait.

« Ils savaient très bien qu’ils avaient rempli son corps de poison et ils n’ont rien fait pour l’aider. Maintenant, je comprends que le formol érode simplement son corps à l’intérieur. Ils m’ont dit d’aller chez moi faire la soupe et d’arrêter de m’inquiéter ».

Une enquête sur cet incident tragique est en cours.

Crédit photo :

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer