Monde

Russie : Vladimir Poutine menace d’utiliser ses armes nucléaires

La Russie n’hésitera pas à utiliser ses armes nucléaires en réponse à une attaque de missiles, a déclaré Vladimir Poutine.

Le président russe a déclaré que le pays ne lancerait une frappe nucléaire que si ses systèmes d’alerte précoce repéraient des missiles se dirigeant vers son territoire.

Publicité

« L’agresseur doit savoir que les représailles sont inévitables », a-t-il déclaré lors d’un forum politique international à Sotchi.

« Quand nous verrons une attaque sur le territoire de la Russie, nous riposterons. »

Vladimir Poutine a reconnu qu’il s’agirait d’une catastrophe mondiale, mais il a souligné que la Russie « ne peut pas être à l’origine de cette catastrophe. »

« Nous, comme les victimes d’agressions, nous irons au Paradis comme les martyrs, alors qu’eux, ils crèveront sans suite, car ils n’auront même pas le temps de se repentir. »

En mars, le dirigeant russe a dévoilé ce qu’il a dit être un nouvel arsenal d’armes avancées, y compris des intercepteurs capables de stopper des missiles lancés par l’ennemi.

Deux de ces armes sont un missile de croisière à propulsion nucléaire et un drone artificiel.

Vladimir Poutine a déclaré que le missile, qui a été testé à la fin de l’année dernière, avait une portée illimitée et pouvait pénétrer toute défense antimissile.

Selon le président russe, le drone peut transporter une ogive nucléaire et viser à la fois les porte-avions et les installations côtières.

Crédit photo : dailystar

 

Tags

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer