AfriquePolitiqueRwanda
A la Une

Rwanda: Mise en garde du président Kagame, l’opposition exprime son inquiétude

Le président du Rwanda Paul Kagame s’est récemment exprimé à l’occasion de la cérémonie d’investiture des nouveaux membres du gouvernement et de l’armée nommés il y a une dizaine de jours. Le chef de l’Etat rwandais a promis qu’il fera payer la facture plus cher encore pour toute tentative de déstabilisation du pays.

Cette déclaration du président Rwandais fait suite aux multiples attaques perprétées sur le territoire rwandais comme celle de Kiningi.

Pourtant, les chefs rebelles rwandais notamment Sylvestre Mudacumura et Jean Michel Africa avaient été abattus en RDC lors des raids attribués à l’armée congolaise.

Publicité

Mais pendant son discours, le président n’a mentionné aucun des rebelles. Il s’est juste limité à évoquer ceux qui ont commis le génocide et ceux qui « se cachent derrière la démocratie, la politique et la liberté ».

« Nous allons augmenter la facture pour tous ceux qui cherchent à déstabiliser notre sécurité. Le coût va être très élevé. Je vous l’assure et vous savez que je pense ce que je dis. Je veux aussi avertir des gens parmi nous, des gens qui se cachent derrière des tas de choses, la démocratie, la politique, la liberté. Ce sont des choses que nous voulons et c’est notre responsabilité de nous assurer qu’il y ait la démocratie, la paix, la liberté dans notre pays. Mais pour tous ceux qui se cachent derrière ces idioties et qui sont soutenus et reconnus par les gens de l’extérieur », a-t-il d’abord déclaré en anglais…

Avant de poursuivre en kinyarwanda : « Vous vous réjouissez, vous allez voir de quel bois on se chauffe. Et pour tous ceux qui sont impliqués, ils ont intérêt à avouer très vite, très vite, il va falloir vous confesser. Vous ne pouvez pas rester ici, bénéficier de la paix et de la sécurité que nous avons créée et payée de notre sang, pendant des années. Vous ne pouvez pas faire des choses dans notre dos et créer des problèmes. On va vous mettre là où vous méritez d’être, il n’y a pas de questions à se poser là-dessus ».

Dans le pays, les quelques opposants comme Victoire Ingabire ne cachent pas leur inquiétude. Cette dernière est d’ailleurs convoquée presque toutes les semaines par la policeSoupçonnée pour ses liens avec le RNC du général Kayumba Nyamwasa, elle a finalement créé son parti.

L’opposition politico-militaire rwandaise et les militants de la société civile dénoncent les incursions de l’armée rwandaise au Congo. Elles évoquent les menaces qui pèsent sur les réfugiés rwandais. Notamment ceux qui vivent au Sud-Kivu, dans le territoire de Kalehe, sous la protection d’un groupe armé rwandais, les FLN.

Publicité 2


Du côté congolais, on dément toute incursion de l’armée rwandaise et on assure que les opérations militaires en cours contre les groupes armés rwandais sont menées par les Forces congolaises, les FARDC.

Crédit photo: RFI

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer