MondeSantéSociété

Santé / La science révèle pourquoi donner naissance à un garçon est plus douloureux

La question a longtemps été au centre des débats entre femmes. La science a fini par trancher en cherchant à savoir si les douleurs de l’accouchement sont associées au sexe du bébé. Une étude effectuée sur une cinquantaine de femmes a prouvé qu’accoucher un gardon est plus douloureux.

Selon des études menées par la revue Pediatric Research of Nature, l’hôpital clinique San Cecilio de Grenade et une équipe de chercheurs de l’Université de Grenade (UGR), le sexe du nouveau-né peut influencer l’expérience de la naissance, donner naissance à un garçon étant plus douloureux que d’accoucher d’une fille.

Ce phénomène est dû au fait que, selon la recherche, les filles peuvent mieux répondre au stress, ce qui représente une défense antioxydante supérieure et une légère dégradation oxydative dans les membranes cellulaires pour la mère. Cela signifie un degré d’inflammation plus faible qui favorise le travail de l’accouchement.

Après une étude menée sur 57 femmes enceintes et en parfaite santé, ayant mis au monde 27 princes et 29 petites princesses, les scientifiques ont pu tirer une conclusion sur la question. Après leurs accouchements, les médecins ont constaté que les nouvelles mères qui avaient eu des bébés de sexe féminin présentaient moins de dommages au niveau biomoléculaire. Par conséquent, donner naissance à une fille est moins douloureux.

Sur la base des évaluations faites par ce groupe d’experts, les filles possèdent des systèmes enzymatiques qui sont plus matures à la naissance, créant une barrière aux dommages cellulaires et optimisant le métabolisme cellulaire.

En d’autres termes, les fillettes et leurs mamans sont capables de faire face plus efficacement à l’agression que le processus d’accouchement implique. Les douleurs ne sont donc pas aussi fortes que lorsqu’il s’agit de donner naissance à un garçon.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page