Divers

« Satan humain » : après le nez coupé, il se fait implanter des cornes sur la tête (photos)

Un fan de la modification corporelle qui veut ressembler à une créature « sinistre » a dévoilé sa dernière transformation.

Michel Faro do Prado, 44 ans, un tatoueur brésilien, a subi une série de transformations physiques pour obtenir son look de « sinistre créature ». Il s’est fait couper le nez et a implanté deux cornes sur la tête.

Publicité
« Satan humain » : après le nez coupé, il se fait implanter des cornes sur la tête (photos)

La femme de Michel, spécialisée dans les modifications corporelles, l’aurait aidé à obtenir son nouveau look.

Elle affirme qu’il est « la troisième personne au monde » à avoir complètement coupé son nez.

« Je suis tatoueur depuis 25 ans, la plupart de mes tatouages sont réalisés par des artistes et des professionnels que je paie. Je me concentre sur le blackwork et les tatouages sauvages, qui sont des types de tatouages où l’on encre une grande partie de son corps. Mais ma femme est spécialisée dans le domaine des modifications et l’idée est que je devienne son chef-d’œuvre en matière de tatouage », a déclaré Michael Faro.

« Satan humain » : après le nez coupé, il se fait implanter des cornes sur la tête (photos)

Selon le quarantenaire, il a une grande tolérance à la douleur et continuera à endurer plus d’inconfort pour obtenir le look désiré.

« Satan humain » : après le nez coupé, il se fait implanter des cornes sur la tête (photos)

« En fait, j’ai une bonne résistance à la douleur. La vérité est qu’il y a des changements qui, sans anesthésie, seraient presque impossibles à réaliser, j’aimerais ne pas ressentir de douleur. Mais si je dois ressentir de la douleur, pour obtenir ce que je veux, c’est sûr que je vais y faire face. »

A lire aussi:

Crédit photo : lucipost

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page